Thèse soutenue

Une approche structurale des effets d'amorcage : etudes complementaires de psychologie experimentale et d'imagerie fonctionnelle cerebrale en tep

FR
Auteur / Autrice : Karine Lebreton
Direction : Francis Eustache
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Psychologie
Date : Soutenance en 2000
Etablissement(s) : Caen

Résumé

FR

En reference a l'approche structurale developpee par schacter et collaborateurs (1993, 1996), nous avons explore les proprietes fonctionnelles et les substrats neuraux des effets d'amorcage de dessins d'objets et de mots vus au moyen d'un paradigme d'identification tachistoscopique. Nos resultats montrent que le changement de format symbolique des stimuli entre les deux phases de l'epreuve reduitl'amplitude de l'amorcage pour des dessins d'objets, suggerant l'existence de deux sous-systemes de representations perceptives (prs), l'un qui traite les representations specifiques au format de presentation des stimuli et l'autre les representations independantes de ce format. Les donnees tep confirment cette approche, revelant que le premier s'accompagne principalement de diminutions de dscr dans le gyrus lingual droit et le second implique preferentiellement le cortex occipito-temporal gauche. Dans la deuxieme experience, nous montrons que le changement de typographie des mots entre les deux phases de l'epreuve reduit l'amorcage et que cet effet est module par le caractere habituelle ou inhabituelle de la typographie employee lors du test. Les donnees tep revelent des patterns de diminutions de dscr distincts selon ces deux conditions, suggerant l'existence d'un prs de la forme visuelle concrete des mots, localise dans le cortex occipitotemporal droit et d'un prs de la forme visuelle abstraite des mots, situe dans le gyrus lingual gauche. L'ensemble de nos resultats conforte l'existence d'un systeme prs superordonne sous-tendant les effets d'amorcage pour des dessins et des mots et localise dans le cortex occipital. De plus, il suggere de scinder ce prs en sous-systemes specialises dans le traitement des attributs perceptifs specifiques ou abstraits des stimuli et sous-tendus par des regions cerebrales situees dans des hemispheres distincts, droit et gauche, respectivement.