Thèse soutenue

Place de l'approche multi-niveau en épidémiologie : trois enquêtes en population générale à Madagascar

FR
Auteur / Autrice : Frédéric Mauny
Direction : Bertrand Sellin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences vie santé
Date : Soutenance en 2000
Etablissement(s) : Besançon

Résumé

FR

Le programme RAMSE (Recherche appliquée à Madagascar sur la Santé et l'Environnement), associant le Ministère malgache de la Santé, l'Institut de Recherche pour le Développement et l'Institut Pasteur de Madagascar, a adopté une approche mesurant les dimensions individuelle et collective d'évènements et de déterminants de santé. Les difficultés statistiques liées à une telle approche ont été explorées au cours de trois études réalisées à Madagascar entre 1995 et 1998 au sein de ce programme. Deux d'entre elles, conduites dans la partie sud de la région du Moyen-Ouest, portent sur des pathologies parasitaires. Dans l'une, le risque palustre a été analysé dans 37 villages (3780 sujets) d'une zone bénéficiant d'une campagne de lutte anti-vectorielle. Dans l'autre, les conséquences cliniques de /'Ascaris lumbricoides chez 150 enfants d'âge préscolaire ont été étudiées au cours d'un suivi longitudinal de 18 mois. Enfin, une troisième étude descriptive effectuée à Antananarivo sur une population constituée des membres de 300 foyers a permis une estimation des prévalences de tension artérielle et de surcharge pondérale ainsi que la relation entre ces pathologies et certains facteurs socioéconomiques. L'analyse statistique de chacune de ces trois enquêtes soulève les mêmes problèmes de corrélation des données et de prise en compte de variables écologiques. L'approche multi-niveau, émergente en épidémiologie, a été utilisée pour analyser ces trois jeux de données hiérarchisées. Les résultats obtenus sont comparés à ceux d'une approche classique et discutés en fonction des interprétations offertes par la présence de variables définies à des niveaux différents. Par la prise en compte de dimensions individuelle et collective, l'approche multi-niveau permet une vision plus globale des problèmes de santé publique, notamment tels qu'ils sont posés, de façon aiguë, dans les pays en voie de développement.