Thèse soutenue

Fonctionnement d'un aquifère karstique sur une semelle de Trias évaporitique : exemple du massif du Mont Vial (Arc de Castellane, Alpes-Maritimes)

FR
Auteur / Autrice : Anne Reynaud
Direction : Jacques-Noël MudryYves Guglielmi
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de la Terre
Date : Soutenance en 2000
Etablissement(s) : Besançon
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Franche-Comté. UFR des sciences et techniques

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

L'unité subalpine du Mont Vial (partie orientale de l'arc de Castellane) est constituée d'une écaille de calcaires et mamo-calcaires jurassiques et crétacés décollée sur une semelle de Trias évaporitique. L'aquifère principal jurassique du Mont Vial est drainé par les sources de l'Adous et de la Mescla qui présentent toutes les deux une forte minéralisation d'origine évaporitique. En couplant les approches structurale, hydrogéologique et hydrochimique, on a pu préciser à la fois la structure du massif, la localisation du Trias évaporitique et le circuit de drainage du massif. D'un point de vue structural, le chevauchement du Mont Vial coi͏̈ncide avec une limite paléogéographique majeure sur E-O (paléofaille normale) entre la plate-forme provençale au Sud et le bassin dauphinois au Nord. Nous montrons que la préstructuration mésozoi͏̈que de la couverture sédimentaire a influencé la mise en place du chevauchement. Sur la partie ouest de l'unité, les calcaires sont redressés à 60°. Le plan de chevauchement réutilise la paléofaille normale. Sur la partie est, il s'agit d'une rampe de chevauchement de 35°, qui tronque ou recouvre le paléoaccident. . .