Effets myocardiques directs des anesthésiques volatils halogénés

par Jean-Luc Hanouz

Thèse de doctorat en Médecine. Anesthésiologie

Sous la direction de Yves Lecarpentier.

Soutenue en 1999

à Paris 11 .

Le président du jury était Jean Marty.

Le jury était composé de Yves Lecarpentier, Jean Marty, Jean-Louis Gérard, Bruno Riou, Denis Chemla, Pierre Ducouret.

Les rapporteurs étaient Jean-Louis Gérard, Bruno Riou.


  • Résumé

    Ce travail précise les effets myocardiques directs de deux nouveaux agents anesthésiques volatils halogénés, le sévoflurane et le desflurane, par rapport à l'halothane et l'isoflurane, in vitro, sur le myocarde de rat et le myocarde humain. Nous avons montré que le sévoflurane induit un effet inotrope négatif comparable à celui de l'isoflurane et ne modifie pas les paramètres de lusitropie. Le desflurane induit la libération de catécholamines stockées dans les préparations musculaires isolées. Ces résultats sont importants à considérer puisque le sévoflurane a remplacé l'halothane dans le cadre de l'anesthésie pédiatrique car il permet de réaliser l'induction de l'anesthésie générale au masque avec des effets secondaires cardio-vasculaires et respiratoires moindres que ceux induit par 'halothane. L'utilisation du desflurane pour l'entretien de l'anesthésie générale tend à se généraliser du fait de ses propriétés pharmacocinétiques permettant un réveil plus rapide et de meilleur qualité qu'avec l'isoflurane. Cependant, la libération des catécholamines induite par le desflurane peut, dans certaines circonstances, être délétère pour l'équilibre énergétique du myocarde. La seconde partie de ce travail montre que l'halothane, l'isoflurane et le sévoflurane, aux concentrations utilisées en pratique clinique, potentialisent l'effet inotrope positif d'une stimulation a- et 13-adrénergique. Ces résultats sont à rapprocher des travaux montrant que es anesthésiques volatils halogénés modulent les fonctions des protéines G impliquées dans la transduction du signal a- et 13-adrénergique. Ces résultats sont importants car le médecin anesthésiste-réanimateur doit prendre en charge des patients à l'équilibre hémodynamique fragile nécessitant l'administration de catécholamines ou atteint de pathologies caractérisées par des taux plasmatiques élevés de catécholamines endogènes et/ou une activation importante du système sympathique. Enfin, les modifications constitutionnelles ou acquises du système des protéines G sont impliquées dans de nombreuses circonstances physiopathologiques.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (248 p. )
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p. 227-248

Où se trouve cette thèse\u00a0?