Thèse soutenue

Etude de la propagation et de l'absorption de l'onde hybride dans un plasma de tokamak par tomographie x haute energie

FR
Auteur / Autrice : Frédéric Imbeaux
Direction : Yves Peysson
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physique
Date : Soutenance en 1999
Etablissement(s) : Paris 11

Résumé

FR

Le controle du profil de courant est essentiel pour l'obtention de plasmas de fusion performants dans les tokamaks. Il est pour cette raison crucial de pouvoir controler le profil de depot de puissance de l'onde hybride, qui est la methode de generation de courant additionnelle possedant la meilleure efficacite. La propagation et l'absorption de cette onde sont etudiees dans le tokamak tore supra, au moyen d'une part d'un nouveau diagnostic de tomographie x haute energie, et d'autre part d'un nouveau code de simulation utilisant l'approche trace de rayons couple a un module de resolution de l'equation de fokker-planck. Grace a ces outils, qui sont presentes de facon detaillee, est menee une analyse exhaustive de la dependance du profil de depot de puissance de l'onde hybride vis-a-vis des differents parametres plasma (densite, champ magnetique, courant) et du spectre injecte. Une comparaison systematique entre les resultats du code et la mesure est effectuee. Un bon accord est obtenu lorsque la temperature electronique centrale est superieure a environ 3 kev, c'est-a-dire dans les regimes ou l'onde ne subit qu'un nombre reduit de reflexions avant d'etre absorbee. Le code de simulation est alors utilise pour interpreter les tendances observees experimentalement. Le profil de depot de puissance de l'onde hybride est dans une grand majorite de decharges centre sur un petit rayon normalise de l'ordre de 0. 2-0. 3, et presente une faible sensibilite aux variations des parametres du plasma. Ainsi il est difficile de mettre en uvre a l'heure actuelle un controle efficace du profil de courant genere par l'onde hybride dans tore supra. Cet objectif peut neanmoins etre atteint en utilisant une methode originale consistant a injecter une onde hybride auxiliaire par un queusot vertical, cette derniere etude etant realisee a l'aide du code de simulation.