Thèse soutenue

Vers des operateurs d'apprentissage pour la logique du premier ordre etude de leurs proprietes de correction, completude et minimalite

FR
Auteur / Autrice : MARIE-ELISABETH GONCALVES
Direction : Christine Froidevaux
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences et techniques
Date : Soutenance en 1999
Etablissement(s) : Paris 11

Résumé

FR

La programmation logique inductive (pli) s'est attachee a etendre a des langages clausaux, les langages de representation des connaissances traditionnellement consideres en apprentissage symbolique automatique. Cette extension, outre le gain d'expressivite indeniable qu'il procure, facilite la prise en compte d'une theorie du domaine dans le processus d'apprentissage. Nous pensons que les langages clausaux ne sont pas suffisamment expressifs pour representer toute la richesse des connaissances utiles dans certains domaines d'application. Nous nous proposons, pour cette raison, d'etendre ces langages clausaux a toute la logique du premier ordre dans le cadre de l'apprentissage de concepts, en etudiant l'existence dans ce contexte d'operateurs d'apprentissage satisfaisant certaines proprietes. Nous abordons ce probleme dans differents langages de la logique du premier ordre de pouvoir expressif croissant, integrant toujours une quantification quelconque des variables. La relation de generalite que nous considerons pour ces langages est l'implication logique. Le premier fragment de la logique du premier ordre etudie a le merite d'etre simple, il admet des operateurs strictement corrects, complets et minimaux. Pour le second fragment, plus expressif, nous introduisons des operateurs que nous montrons corrects et complets. Nous decrivons pour ce langage un cadre d'apprentissage dans lequel nous montrons que le probleme de couverture par l'implication logique reste decidable. Pour ces deux fragments, nous etablissons une relation de generalite syntaxique equivalente a l'implication logique. Nous presentons enfin des operateurs d'apprentissage pour toute la logique du premier ordre et montrons qu'ils satisfont les proprietes de correction et completude faible.