Thèse soutenue

Histoire sociale d'une entreprise : la compagnie Péchiney, 1921-1973

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Gérard Vindt
Direction : Alain Plessis
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 1999
Etablissement(s) : Paris 10

Mots clés

FR

Résumé

FR

Cette histoire s'inscrit dans l'histoire des entreprises, qui n'a pas tente jusqu'a present une telle histoire sociale globale; elle s'inscrit aussi dans l'histoire sociale et ses questionnements sur les rapports entre les individus et des groupes sociaux a redefinir. Chemin faisant, elle rencontre les pistes ouvertes par la sociologie autour des modes de regulation des relations industrielles. L'etude est menee a travers la notion d'autonomie de l'entreprise et de ses acteurs : autonomie de l'histoire sociale elle-meme par rapport a l'economique, au technique, au juridique; autonomie par rapport aux influences exterieures; autonomie des acteurs entre eux et par rapport a l'entreprise. Pechiney offre des archives abondantes, accessibles grace a l'institut pour l'histoire de l'aluminium. Pour ne pas negliger d'importants parametres, l'etude se limite a la maison-mere autour de son metier principal, l'aluminium. La periode 1921-1973 va de la fondation de l'entreprise par fusion sous le nom d'alais, froges et camargue, a la naissance de pechiney ugine kuhlmann et a la grande greve qui touche l'usine de nogueres. Si des permanences se degagent, elles sont a relativiser dans le temps. L'approche par la question de l'autonomie permet de delimiter trois grandes periodes : celle de l'autonomie de l'entreprise et des acteurs (1921-1935); celle de la lutte des classes et de son antidote, la communaute (19361944); celle de la regulation des autonomies (1945-1973), cependant menacee des le debut des annees soixante. Au cours de ces cinquante ans, pechiney apporte ses propres reponses,parfois originales, a des questions generales : l'instabilite de la main-d'uvre, la formation de la maitrise, la lutte des classes, la collaboration des annees noires, l'essor productiviste, la contestation du pouvoir patronal, etc. L'histoire sociale d'une entreprise, a la fois particuliere et exemplaire, est partie prenante d'une histoire sociale generale a laquelle elle contribue.