Thèse soutenue

Lautréamont ou les Chants de mort de l'écriture

FR
Auteur / Autrice : Sylvia Farnedi
Direction : Pierre Bayard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Littérature française
Date : Soutenance en 1999
Etablissement(s) : Paris 8

Résumé

FR

La lecture textanalytique des chants de maldoror de lautreamont se donne pour objet de decouvrir les traces inconscients qui sous-tendent le contenu ma♭ nifeste de l'oeuvre prise independamment de tout contexte. Elle cherche a saisir les configurations et a reperer, au-dela de la coherence de l'ecriture, le chemi♭ nement du desir. Derriere la revolte integrale affichee contre dieu le pere se re♭ velent des strategies de detour qui devoient sans la detruire l'ordonnance sym♭ bolique. Le sujet inconscient semble en effet pris dans une contradiction insurmonta♭ ble : le desir incestueux qu'il incarne, ne de la reconnaissance du tiers et du manque que celle-ci fait advenir, cherche pour s'accomplir a supprimer l'autre qui le fonde. Le texte temoigne a tous les niveaux de cette aporie : le langage qui dans les chants travaille a denaturer sa fonction ne peut mener a bien sa propre ruine ni s'abstraire de son ancrage dans le symbolique. A la recherche de compromis, les pensees latentes juxtaposent des scenarios complexes et diversifies qui devraient autoriser l'echange du phallus mais qui conduisent a l'echec. Les configurations qui se succedent installent dans une instablite dangereuseun sujet menace d'alterite par la presence du double ou d'aneantissement au sein d'une mere primitive mortifere. L'oeuvre ne peut que s'epuiser dans ces tentatives avortees ; elle en vient a reconnaitre la vanite de son entreprise : se denoncant comme un leurre, elle s'identifie a l'objet anal auquel elle refuse toute idealisation. Se deniant toute valeur, elle ne s'accorde aucun statut et n'existe que pour signaler qu'elle n'a aucune raison d'etre.