Thèse soutenue

Cryopreservation des gros troncs arteriels : etude du controle du processus de cristallisation de l'eau tissulaire et mise au point d'un processus permettant l'utilisation d'allogreffes aortiques cryopreservees chez l'homme

FR
Auteur / Autrice : ARAME M'BENGUE
Direction : Michel Eugène
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences médicales
Date : Soutenance en 1999
Etablissement(s) : Paris 7

Résumé

FR

Nous avons etudie chaque etape de la cryopreservation par spectrometrie par resonance magnetique nucleaire (rmn) et calorimetrie differentielle (dsc) pour evaluer les facteurs determinant le processus de cristallisation dans les tissus. Des allogreffes arterielles cryopreservees selon nos protocoles ont ete effectuees chez le lapin puis ont pu etre evaluees secondairement chez l'homme. Les principaux resultats obtenus ont ete les suivants : (i) la cinetique de penetration des cryoprotectants dans les secteurs extra et intracellulaires a ete determinee par rmn. (ii) il existe une interaction des effets des cryoprotecteurs et de l'ultrastructure tissulaire sur la structure dynamique de l'eau telle que la mobilite des molecules d'eau a temperature ambiante, evaluee par les temps de relaxation des protons de l'eau, est predictive de la quantite de glace formee pendant la congelation (iii) les solutions de transport utilisees jouent un role essentiel dans la qualite de la cryopreservation et des macromolecules ou des impermeants doivent etre utilises comme le peg 20m, qui joue aussi un role dans la protection contre l'infiltration cellulaire apres transplantation. (v) les greffes effectuees chez le lapin etaient permeables a 5 mois malgre la desendothelialisation. La necrose de la media observee a 5 mois n'est pas observee a 1 mois dans les groupes cryopreserves en presence de peg 20 000 ce qui confirme son effet sur les phenomenes de rejet. (vi) les greffes effectuees chez l'homme ont montre des resultats comparables a ceux obtenus avec les allogreffes arterielles fraiches. Les protocoles des techniques de cryopreservation arterielle peuvent encore evoluer permettant une recuperation maximale des fonctions des cellules endotheliales et des cellules musculaires lisses. Mais la preservation de la viabilite cellulaire n'est peut-etre pas un imperatif dans ce type de greffe. Par contre une preservation d'une matrice extracellulaire de bonne qualite est indispensable.