Prédiction de la mortalité masculine par mésothéliome en France jusqu'en 2050

par Aliréza Banaei

Thèse de doctorat en Médecine

Sous la direction de Bertran Auvert.

Soutenue en 2001

à Paris 5 .


  • Résumé

    Le mésothéliome est un type de cancer dû presque exclusivement à l'amiante et d'origine très souvent professionnelle. De ce fait, son incidence en France qui n'a pas cessé d'augmenter au cours du siècle dernier notamment chez les hommes, peut être considérée comme indicateur de l'exposition passée de la population à l'amiante. Le but de cette étude a été de reconstruire l'exposition passée de la population masculine Française à l'amiante, modéliser la mortalité par mésothéliome dans cette population prédire son évolution future jusqu'en 2050. Deux fonctions permettant de calculer le risque de décès spontané en fonction d'âge, et de l'excès de risque en fonction d'exposition passée à l'amiante peuvent être déduites de la théorie multi-étape de la cancérogénèse. Nous avons constitué un échantillon représentatif de la population masculine française, composé de 4287 individus dont l'histoire professionnelle est connue avec précision. Nous avons déterminé leur exposition passée à l'amiante à l'aide d'une matrice emplois-expositions qui donne les caractéristiques d'exposition d'un métier à un moment donné du passé. Ainsi, nous avons reconstitué l'exposition passée de la population masculine Française à l'amiante et déterminé les paramètres des fonctions de risque, en estimant le risque de décès par mésothéliome dans la population à partir de l'échantillon représentatif et en le comparant à la mortalité correspondante observée. Nous avons utilisé une méthode originale pour modéliser l'exposition moyenne de la population générale en fonction des importations d'amiante en France (pratiquement la seule source de consommation), et calculé les projections de la mortalité par mésothéliome selon les fonctions de risque et selon deux scénarios extrêmes (optimiste et pessimiste) concernant l'évolution de l'exposition moyenne de la population à l'amiante. Selon nos résultats, quelque soit l'évolution de l'exposition à partir de maintenant, le pic d'entre 900 et 1580 décès annuels par mésothéliome chez les hommes agés entre 50 et 79 ans sera atteint vers l'an 2030, correspondant à un nombre total de 45000 à 55600 décès et de 897000 à 1153000 années de vies perdues pendant la période 1997-2050. Les mesures préventives prises à partir de maintenant n'affecteront l'évolution de cette mortalité qu'après environ l'année 2030, et permettent au maximum d'éviter environ 10 000 décès et sauver environ 750 000 années de vies perdues par des décès dus au mésothéliome chez les hommes âgés entre 50 et 79 ans, avant l'an 2050.

  • Titre traduit

    Future trends in french male mesothelioma mortality


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : XI-128f.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MFTH 340
  • Bibliothèque : Université de Paris - Bibliothèque universitaire de Cochin (Paris). Direction générale déléguée des bibliothhèques et des musées.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université Grenoble Alpes (Saint-Martin d'Hères, Isère). Bibliothèque et Appui à la Science Ouverte. Bibliothèque universitaire Joseph-Fourier.
  • Accessible pour le PEB
  • Cote : MF-1999-BAN
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.