Thèse soutenue

L'esprit en gloire de métamorphoses : contribution à l'humanisme chrétien de la Renaissance autour de la notion de métamorphose chez Pic de la Mirandole

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Karine Safa
Direction : Pierre Magnard
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire de la philosophie
Date : Soutenance en 2000
Etablissement(s) : Paris 4

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

L'humanisme est un mot-choc et surdéterminé qui appelle la définition d'un champ. C'est la Renaissance, ce temps de bouleversements et de crises, qui va donner tout son relief à la notion de "dignitas hominis". Celle-ci se cristallise autour d'une liberté créatrice qui est tout d'abord libération de la pensée. Pic de la Mirandole, en des accents singulièrement modernes, l'exaltera à l'extrême. Retour de la philosophie aux Anciens, par-delà le déclin de la scolastique, ivresse de l'esprit qui, parcourant librement l'histoire de la pensée, croit reconnnaître partout des "éclairs de vérité". L'esprit devient alors un pôle d'attraction pour la métaphysique. Agent de correspondances et d'unité, hors toute frontière factice, l'esprit se mire dans cette nature qui lui fait signe comme son double. Dans ce contexte, il n'est de philosophème mieux que la métamorphose qui puisse rendre la voix de l'homme de la Renaissance, partagé et paradoxal, à la croisée d'un monde qui finit et d'un autre qui commence. Exaspéré par le sentiment de ses limites, il sait qu'il doit parcourir l'être dans sa diversité et épouser toutes les formes de pensée et de vie pour s'arracher à sa finitude. C'est à ce prix seul qu'il s'invente visage d'homme. Au miroir duquel se reflète celui de Dieu.