Thèse soutenue

Les particules verbales accentuées de l'allemand : problèmes d'analyse et d'apprentissage

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Michel Esterle
Direction : Jean Janitza
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études germaniques
Date : Soutenance en 1999
Etablissement(s) : Paris 3

Résumé

FR  |  
EN

La presente these se propose de montrer l'interet et la pertinence de la description linguistique pour la resolution des problemes d'enseignement et d'apprentissage poses par les particules verbales accentuees de l'allemand. Elle se situe dans une perspective synchronique. Dans la premiere partie de notre etude, nous analysons les problemes souleves par la nature, le statut syntaxique et les fonctions de l'element preverbe. Nous soulignons egalement la necessite de privilegier la relation semantique entre la base verbale et son preverbe dans l'unite par eux recreee. Mais l'element cle de notre etude est l'hypothese d'un continuum de signification en langue, reliant les valeurs non spatiales d'un meme preverbe a une valeur spatiale centrale (signifie spatial), cette derniere etant l'expression d'un deplacement en reference a une limite. Dans une perspective didactique, la reconnaissance de l'unite semantique << particule + verbe >> est la condition sine qua non de tout apprentissage. Mais, contrairement a la transparence du systeme des particules spatiales, on compte de nombreux composes abstraits ou lexicalises dont le sens n'est pas directement reperable par l'apprenant et devra etre deduit du contexte dans lequel ils apparaissent ou de l'equivalent francais (inference). Cela nous amene a formuler l'hypothese d'un seuil d'enseignabilite, au-dela duquel la reference a l'analyse linguistique constituerait un inutile detour. Il faut alors concevoir le verbe a particule comme une simple unite lexicale a apprendre, sans l'analyser. La necessite s'impose donc de developper des strategies d'apprentissage, qui puissent mobiliser l'ensemble des capacites cognitives de l'apprenant et favoriser l'assimilation de nouveaux verbes a particules.