Thèse soutenue

Unité de corps et exclusion confessionnelle : Théologie et politique chez Pierre de Bérulle (1598-1629)

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Stéphane-Marie Morgain
Direction : Nicole Lemaître
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 1999
Etablissement(s) : Paris 1

Résumé

FR  |  
EN

Le cardinal Pierre de Bérulle (1575-1629) est surtout connu pour être le fondateur de la congrégation de l'oratoire de Jésus et Marie, institut destiné à la formation du clergé selon le modèle tridentin, et pour avoir introduit en France l'ordre des carmélites déchaussées fonde en Espagne par Thérèse d'Avila. Mais sa contribution à la politique de Louis XIII et à celle de Marie de Médicis n'a jamais été étudié pour elle-même. Ce travail propose, à partir d'une lecture précise du corpus théologique de Bérulle, de dégager les grandes lignes d'un projet politique conçu pour répondre aux grands défis lancés par la réforme protestante en France et par l'attitude souvent indépendante des grands, générateurs de troubles et de divisions. Les sources utilisées par Bérulle conduisent à approfondir les traités juridiques de Bodin et Loyseau, mais aussi ceux des théologiens jésuites de la contre reforme et enfin les écrits herméneutiques, néoplatoniciens et coperniciens. Au terme se définiront les éléments d'un vaste programme dans lequel la sphère politique est englobée par la sphère spirituelle, l'état restant dans l'église. Univers cosmique restaure et harmonieux ou ni l'hérésie, ni la rébellion n'ont pas de place. Cette présentation, qui est une véritable vision de la société, permettra de comprendre pourquoi Louis XIII a finalement préféré la politique de Richelieu à celle de Bérulle.