Thèse soutenue

Études des traitements de délignification complémentaire des pâtes papetières à l'aide de systèmes enzymatiques : changements structuraux de la lignine résiduelle par action d'un extrait partiellement purifié de manganèse peroxydase de Phanerochaete chrysosporium

FR
Auteur / Autrice : Nadia Selouane
Direction : Jean-Pierre Haluk
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences du bois
Date : Soutenance en 1999
Etablissement(s) : Nancy 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques

Mots clés

FR

Résumé

FR

Les travaux de cette thèse ont permis d'établir une évaluation globale sur les possibilités d'utilisation d'un extrait enzymatique partiellement purifié, du type manganèse peroxydase (MnP), en tant qu'agent de la délignification biologique et corrèle initialement avec la déméthylation des lignines résiduelles dans les pâtes à papier chimiques et semi-chimiques de feuillus et de résineux. La non commercialisation de cette enzyme nous a incités à choisir le champignon le plus actif parmi les trois étudiés (Phanerochaete chrysosporium, Phanerochaete sordida, Trametes versicolor) et surtout à définir les conditions optimales de production. Dans cette optique, nous avons examiné systématiquement l'influence de différents facteurs connus ou supposés intervenir sur la production enzymatique. Des substrats phénoliques méthoxylés simples (2,6 diméthoxyphénol) ou plus complexes (lignine extraite, lignines résiduelles dans les différentes pâtes à papier) ont été traités à l'échelle laboratoire pour vérifier l'activité déméthylante de la MnP, qui facilite ultérieurement l'intervention des agents de blanchiment des pâtes. Les résultats positifs obtenus n'ont cependant pas permis d'obtenir un taux de déméthylation supérieur à 35% pour les pâtes traitées. L’influence de la teneur en Mn 2+ et du temps réactionnel sur la déméthylation ont été étudiés. La réactivité de la pâte kraft de Résineux prétraitée vis-à-vis du blanchiment ultérieur à l'oxygène a été montrée à l'échelle semi-pilote. Nous avons étudié la stabilité thermique du complexe MnIII-malonate préparé chimiquement et comparé son action vis-à-vis de la lignine et de la pâte kraft de résineux au traitement enzymatique.