Thèse soutenue

La vision du Maghreb dans la presse régionale au dix-neuvième siècle : l'exemple de la presse du Nord-Pas-de-Calais

FR
Auteur / Autrice : Thierry Flesch
Direction : Jean Martin
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 1999
Etablissement(s) : Lille 3

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

L'étude des relations des villes et régions françaises avec le Maghreb a été jusqu'à présent focalisée sur Marseille, Bordeaux et accessoirement Nantes. C'est cette zone d'ombre que nous étudierons. Le Nord-Pas-de-Calais présente trois critères qui furent primordiaux dans notre choix : il possède des ports importants, de grandes villes, juxtaposées à de nombreux villages et villes moyennes, de grandes industries et de vastes étendues agricoles. La région est un résumé de la France de l'époque, et elle ne possède aucune relation économique suivie avec le Maghreb et présente une luxuriance journalistique quasi unique pour l'époque. Pour retrouver les traces de cette vision du Maghreb, il nous a semblé que seule la presse, et les ouvrages de l'époque, pouvaient nous permettre de nous approcher de la vérité. C'est elle, qui, seul moyen d'information à l'époque, pouvait modeler l'opinion publique régionale. Le 19e siècle est le siècle de l'essor de la colonisation de l'Afrique en général et du Maghreb en particulier. Ainsi nous pourrons suivre dans la presse une évolution ou un gel des positions vis-à-vis du Maghreb, ceci sur une longue durée et lors de 2 phases : la stagnation (avant 1830) et l'expansion (à partie de 1830). Nous espérons pouvoir dégager une typologie de la perception de l'autre (Arabe, Espagnol, musulman. . . ). Le réseau économique régional n'a pas exercé une influence forte sur les positions des journaux vis-à-vis du Maghreb. La modestie du nombre des articles sur l'orientation économique à donner aux colonies semble montrer que pour la presse régionale l'enjeu est essentiellement politique. Il est remarquable qu'une masse d'articles nous submerge à la lecture des journeaux, loin de ne concerner que la presse marseillaise, l'intérêt pour le Maghreb semble être nationalement partagé. Une place importante est laissée à l'Algérie, car ceci correspond au foisonnement d'articles sur ce pays par rapport à la relative indifférence au destin du Maroc et de la Tunisie