Thèse soutenue

Commande robuste des systèmes de production : une approche basée sur un modèle mixte Statechart-Automates

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Souad Gherbi
Direction : Joël Favrel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Productique
Date : Soutenance en 1999
Etablissement(s) : Lyon, INSA
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : PRISMa - Laboratoire de Productique et d'Informatique des Systèmes Manufacturiers (Lyon-Villeurbanne1991-2007)

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Les systèmes de production constituent une classe particulière de systèmes complexes. Pour en analyser leur fonctionnement, on les considèrent souvent comme des systèmes à événements discrets. Nous proposons de commander de tels systèmes en considérant deux niveaux hiérarchisés. Le premier niveau correspond à la commande directe du procédé ; il est constitué par un ou plusieurs superviseurs déterminés par la théorie classique de Ramadge et Wonham. Le deuxième niveau réalise la commutation entre ces superviseurs en fonction de situations correspondant à des objectifs d'un niveau hiérarchique supérieur. Notre objectif étant de fournir un système de commande globale, pouvant amener le système en une commande imposée par un des superviseurs et donc en un point de fonctionnement précis. Notre contribution repose sur deux propositions complémentaires. La première concerne la partition des comportements dynamiques qui interviennent sur les deux niveaux. Ainsi en effectuant des synthèses partielles, c'est à dire à chaque niveau, il est démontré qu'il est possible de faire la synthèse formelle de la commande globale. Cela réduit considérablement la complexité de l'approche. La seconde est relative à l'utilisation d'un modèle mixte Statechart-automates. La mise en œuvre des principes est réalisée, d'une part par l'élaboration d'un cadre méthodologique et d'autre part par une application à la commande robuste. En effet, le caractère de plus en plus perturbé et incertain de l'environnement conduit à considérer la gestion des aléas comme une des nouvelles exigences de commande des systèmes de production. Nous nous sommes attachés à formaliser les mécanismes de changements de mode de fonctionnement et, à valider formellement les différents modes de fonctionnements ainsi que la structure de commande globale.