Thèse soutenue

Economie paysanne des hautes terres marginales malgaches (ambongamarina - anjozorobe)

FR
Auteur / Autrice : JEAN CHRYSOSTOME RAKOTONDRAVELO
Direction : Marcel Mazoyer
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques fondamentales et appliquées
Date : Soutenance en 1999
Etablissement(s) : Paris, Institut national d'agronomie de Paris Grignon

Résumé

FR

La region d'etude est une zone tropicale marginale des hautes terres de madagascar. Elle est situee a la limite nord-est du royaume merina et de la province d'antananarivo. Les premiers systemes agraires mis en place par les vazimba puis par les sihanaka et bezanozano, populations derivant du noyau protomalgache, etaient des systemes d'abattis brulis a base de tubercules d'origine asiatique, et d'une legumineuse d'origine africaine. Ces cultures etaient implantees sur les sommets puis les pentes des collines. Apres la conquete merina au xix e siecle apparaissent le systeme hydro-rizicole de bas fonds et le systeme a jachere herbeuse de collines avec predominance de plantes d'origine americaine. L'organisation sociale etait du type esclavagiste comportant d'une part des nobles guerriers et d'autre part leurs serfs. La colonisation francaise a vu se developper un systeme inegalitaire et l'apparition de la culture attelee legere avec charrue simple et herse, des arbres fruitiers des pays temperes et de l'eucalyptus comme principal arbre de reboisement. Le systeme agraire actuel, un systeme hydro-rizicole de bas fonds avec polyculture de savane, paturage et elevage associe avec differents niveaux d'equipement, reste base sur la production de biens assurant l'auto-approvisionnement en vivres et autres biens de consommation et en biens de production. Les performances economiques font ressortir une situation de pauvrete presque generale doublee de fortes differenciations sociales dues a la fois a l'origine et a l'anteriorite des exploitants ; toutefois l'entraide au sein des familles et de la societe reste tres presente et permet aux categories d'exploitation les plus pauvres de survivre.