Etude sur la métamorphose et le développement post-larvaire de la coquille Saint-Jacques, pecten maximus, en écloserie : éléments de comparaison avec l'huitre creuse, crassostrea gigas

par Laurence Nicolas

Thèse de doctorat en Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie

Sous la direction de Marcel Le Pennec.

Soutenue en 1999

à Brest .


  • Résumé

    La metamorphose de la coquille st jacques pecten maximus et de l'huitre creuse crassostrea gigas s'accompagne de profondes modifications anatomiques, morphologiques et physiologiques. L'ensemble de ces transformations constitue une etape critique. Une meilleure connaissance et une amelioration de cette phase representent un element cle pour le developpement de techniques fiables dans les ecloseries de production. L'induction de la metamorphose par des facteurs chimiques (adrenaline, l-dopa, nh#4cl, kcl, algue rouge rhodymenia sp) reste insuffisante et aleatoire. Le seul resultat marquant est le fort taux de metamorphose enregistre chez c. Gigas exposee a de faibles concentrations d'adrenaline et la presence d'une majorite de post-larves non fixees. La metamorphose et le developpement post-larvaire ont ete compares en fonction de differents facteurs physico-chimiques. Le facteur nutritionnel n'a pas apporte de variations tant au niveau qualitatif (differents regimes d'algues), que quantitatif (ration alimentaire). La turbulence de l'eau entraine un effet positif sur la metamorphose par l'application d'un signal tout ou rien alors que les differents debits d'eau de mer ne donnent pas de differences au niveau de la metamorphose et de la croissance post-larvaire. Quant a la temperature, l'augmentation de 15c a 18c, ne permet pas un gain significatif en terme de metamorphose et de croissance post-larvaire. La notion de competence larvaire, capacite des larves a repondre a des signaux du biotope qui vont stimuler la fixation et la metamorphose, reste imprecise. La recherche d'elements caracterisant l'etat physiologique des larves a travers l'etat des reserves, lipides - protides - glucides, n'a pas donne de reponse, que ce soit chez p. Maximus ou chez c. Gigas. Par contre, la combinaison taux de double barre et teneur relative en lipides explique environ 50% de la metamorphose. Le dosage des amines biogenes, serotonine - noradrenaline - dopamine, montre une augmentation de leurs teneurs au cours des elevages. Chez p. Maximus une diminution est notee au moment de la metamorphose pour la serotonine et la dopamine. Chez cette espece, les teneurs en serotonine et dopamine en fin d'elevage larvaire pourraient constituer un indicateur de la competence larvaire a la metamorphose.

  • Titre traduit

    Metamorphosis and postlarval developpement of the great scallop, pecten maximus, in hatchery. Elements of comparaison with the japanese oyster, crassostrea gigas


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 224 P.
  • Annexes : 117 REF.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Bretagne Occidentale. Service commun de la documentation Section Droit-Sciences-STAPS.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1999BRES2021
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.