Thèse soutenue

Structures spatiales et activités informelles dans cinq quartiers de Libreville

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Nanette Longa-Makinda
Direction : Yves Péhaut
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Géographie
Date : Soutenance en 1999
Etablissement(s) : Bordeaux 3

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Le Gabon, grâce à l'abondance de ses ressources naturelles et de son niveau de vie relativement élevé, a connu d'importants flux migratoires, en provenance d'autres pays africains. Ceux-ci se sont principalement concentres dans les centres urbains, notamment à Libreville, la capitale du pays. À cette vague d'immigration favorisée par les attraits du boom pétrolier, vient s'ajouter le phénomène d'exode rural qui n'est pas sans poser des problèmes d'urbanisation. La situation qui en découle entraine des modifications de la structure de la ville et du mode de vie des populations, tout en créant des activités nouvelles (informelles) pour s'adapter au milieu urbain. À l'évidence, l'explosion démographique qui résulte de ce regroupement de citadins pose d'une part des problèmes d'habitat, de transport, de sante avec pour corollaire l'expansion manifeste des quartiers sous-intègres et la dégradation de l'environnement, et d'autre part elle aggrave les difficultés d'emplois dans ce pays déjà soumis aux mesures d'ajustement structurel qui limite la capacité de l'état a résorber le chômage.