Thèse soutenue

Elements d'une theorie du mouvement pour la formalisation du raisonnement spatio-temporel de sens commun

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Philippe Muller
Direction : Mario Borillo
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences appliquées
Date : Soutenance en 1998
Etablissement(s) : Toulouse 3

Résumé

FR

De nombreux travaux ont ete consacres ces dernieres annees a la construction de modeles de l'espace pour des formes de raisonnements fondes sur des informations incompletes ou imprecises et qui seraient plus exploitables que les modeles quantitatifs traditionnels. Ces travaux sont generalement regroupes sous l'appellation raisonnement spatial qualitatif (rsq). Peu d'etudes se sont consacrees au mouvement dans cette perspective, la representation du mouvement en ia etant generalement essentiellement quantitative et cartesienne. Nous proposons une theorie axiomatique de l'espace-temps qui permet d'exprimer certaines classe de mouvement et de raisonner sur ces classes dans un cadre qualitatif. La theorie porte sur des entites de l'espace-temps que l'on peut interpreter comme des trajectoires quadri-dimensionnelles d'objets. En utilisant une topologie sur ces trajectoires ajoutee a un equivalent de l'ordre temporel on peut redefinir un certain nombre de concepts dans cette theorie : les relations de allen, les relations spatiales rcc, et des classes de mouvement de base (dont la justification empirique emerge d'analyses linguistiques). Nous presentons certaines proprietes qui semblent montrer son adequation avec le sens commun, notamment la premiere caracterisation formelle et de la continuite du mouvement dans un cadre qualitatif. Le formalisme utilise permet egalement de representer une partie importante de la semantique des verbes de deplacements et de tester ainsi sa validite cognitive. De plus cela permet de construire un modele pour la representation d'itineraires qui evite certains inconvenients des modeles existants. Le tout est integre comme un module de representation de certaines configurations spatiales sur lesquelles il est possible de raisonner dans un systeme de description de scenes.