Thèse soutenue

Préhistoire des groupes culturels au tardiglaciaire dans les Pyrénées centrales : apports de la technologie lithique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Sébastien Lacombe
Direction : Michel Barbaza
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Anthropologie sociale et historique
Date : Soutenance en 1998
Etablissement(s) : Toulouse 2

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

L'approche des groupes culturels au tardiglaciaire dans les Pyrénées centrales a été tenté par le biais d'une étude en technologie lithique basée sur cinq grands gisements : Bedeilhac (Ariège), Enlène (Ariège), Labastide (Hautes-Pyrénées), La Balma de la Margineda (Andorre) et Troubat (Hautes-Pyrénées). Au total, huit niveaux totalisant plus de 30 000 pièces en silex ont été considérés. Ils appartiennent à un intervalle chronologique qui s'étend depuis le magdalénien moyen (Bedeilhac, Enlène et Labastide) au magdalénien supérieur (Troubat, niveaux 8 et 7) et à l'azilien (Balma Margineda, niveaux 10 a 7 ; Troubat, niveau 6). Dans un premier temps, la démarche a consisté en une analyse pétrographique des vestiges. L'objectif privilégié était la reconnaissance des sources d'approvisionnement en matières premières et la définition des règles de gestion des matériaux. Dans un second temps, ont été envisagés les schémas opératoires de production en fonction des objectifs de débitage reconnus pour chaque série archéologique (lames, lamelles, éclats). On a tenté ensuite de reconnaître des comportements spécifiques dans la fabrication de l'outillage à travers les types de supports mis a contribution et des variétés de matière première éventuellement sélectionnées à cet effet. Enfin, dans une vision plus globale des phénomènes, ces observations sont replacées dans le cadre dynamique des cultures de la fin du tardiglaciaire. En fonction des enseignements qui en découlent, il est alors possible de souligner un peu plus les paradigmes qui tendent à associer ces cultures au sein d'un processus évolutif probablement commun.