Thèse soutenue

Etude, a la lumiere des temps de reaction, des strategies lexicales et des analyses phonetico-acoustiques en reconnaissance lexicale auditive, a partir de parole naturelle

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : PIERRE YVES CONNAN
Direction : François Wioland
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Linguistique
Date : Soutenance en 1998
Etablissement(s) : Université Marc Bloch (Strasbourg) (1971-2008)

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Si l'experience quotidienne de la communication orale atteste de l'efficacite du mecanisme general de perception et de comprehension des enonces, cela ne doit pas pour autant nous faire oublier qu'il s'agit la d'un mecanisme d'une extreme complexite. La nature meme de la parole continue, veritable flux sonore distribue temporellement mais souvent lacunaire, variable et difficilement segmentable en unites discretes, semble impossible a concilier avec notre apparente facilite a comprendre le langage parle. Cette complexite est egalement due aux nombreuses etapes (acces, selection et integration) propres au traitement lexical et aux multiples relations qui existent entre les representations mentales : les dimensions phonologiques, morphologiques et semantiques peuvent interagir a des niveaux et a des moments divers parmi ces processus. Cette etude, qui repose sur une tache de decision lexicale ainsi que sur des mesures comportementales (temps de reaction), devrait permettre une meilleure connaissance de l'organisation des strategies mise en oeuvre pour la reconnaissance des mots. Un autre interet de ce travail consiste alors a chercher si la reconnaissance de la parole est facilitee (paradigme d'amorcage) quand un mot ou un non-mot 'amorce' et 'cible' partagent la meme sequence initiale, dont le statut, soit phonologique, soit morphemique, pourrait modifier les conditions d'acces au lexique mental. Les resultats montrent l'absence d'effet de l'amorcage phonologique et le statut specifique de la premiere syllabe 'morphemique', le prefixe, qui facilite la decision lexicale. Les donnees issues de plusieurs populations d'auditeurs francais non entraines, classes selon le sexe et l'age, sont analysees en relation constante avec des modeles interactifs de reconnaissance lexicale, telle la theorie de la cohorte qui donne la priorite a l'analyse acoustico-phonetique (bottom-up) et une importance particuliere au debut des mots et aux informations 'top-down'.