Thèse soutenue

Karsts du Zagros (Iran) : bilans hydrologiques et évolution géomorphologique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Dominique Dumas
Direction : Michel Mietton
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Géographie
Date : Soutenance en 1998
Etablissement(s) : Université Louis Pasteur (Strasbourg) (1971-2008)

Résumé

FR  |  
EN

L'étude de la chaine du Zagros est envisagée sous trois aspects différents avec successivement une démarche paleoenvironnementale, une approche hydroclimatique et une analyse des relations entre l'homme et l'environnement karstique. Les relations entre les trois zones tectoniques du Zagros sont appréhendées pour retracer son évolution morphologique. Pour cela, trois zones d'études ont été retenues : celle d'Alisadr au nord d'Hamadan, celle du Kuh-e-Garrin au sud de Nahavand et celle du Sabz Poshan au sud de Shiraz. A partir d'indices géologique et géomorphologique, bien conserves par l'immunisation karstique, confrontes a des informations endokarstiques, l'évolution paléoenvironnementale et paléoclimatique de ces massifs peut être retracée et permet ainsi de préciser l'évolution générale du Zagros. L'étude est abordée par la synthèse d'une grande variété d'indices observée a différentes échelles. De plus, différents marqueurs paléoenvironnementaux sont mis en lumière par le biais de techniques analytiques sédimentologies et physico-chimiques (analyse minéralogique des argiles et des sables, analyse des lamines des concrétions, analyse texturale, calcimétrie, morphoscopie des sables, densimétrie des sols, datations avec les microfossiles et datations isotopiques. . . ). Cette étude est aussi associée a une caractérisation précise du fonctionnement hydroclimatique actuel des massifs du Zagros afin de mieux cerner leur karstogenese actuelle. Ainsi les précipitations, qui restent encore aujourd'hui mal appréciées et peu connues sur l'ensemble du Zagros, sont appréhendées à différents niveaux d'échelles spatiales et temporelles : à l'échelle du Zagros et à l'échelle d'une cuvette endoréique de 4 000 km2 (région de shiraz) avec alors l'utilisation d'un modèle pluvioémetrique (pluvia). Le bilan hydrologique de cette cuvette est ensuite abordée de manière plus précise avec la modélisation des variations de son plan d'eau. Le bilan hydrochimique et notamment la dissolution spécifique des trois zones d'études sont aussi précises. Enfin l'adaptation des populations locales au milieu naturel karstique est présentée a travers deux axes différents : l'étude des nomades Lours et l'étude d'un Ganat (sw de shiraz).