Thèse soutenue

Des hommes, des lévriers et du sport : essai d'analyse de la survie uniquement irlandaise et contemporaine de l'ultime rationalisation d'une pratique cynégétique médiévale et britannique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Laurent Daniel
Direction : Jean Brihault
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études anglaises
Date : Soutenance en 1998
Etablissement(s) : Rennes 2

Résumé

FR  |  
EN

L'Irlande abrite un sport unique au monde, créé puis interdit en grande-bretagne. On lache en contrebas d'un champ clos, deux lévriers sur un lièvre entraîné à fuir vers l'extrémité supérieure où il peut trouver refuge. Les lévriers le rattrapent puis tentent de s'en emparer, et le plus méritant des deux est qualifié pour le tour suivant. Ce sport pose les problèmes de son adoption par les irlandais, et de sa survie contemporaine. En effet, la première partie montre qu'il s'agit de sublimation exclusivement britannique de l'agressivité guerrière conçue par les élites aristocratiques et marchandes du 16e siècle pour cautionner leur hégémonie sociale et politique, qui s'inscrit dans un processus de civilisation. La seconde partie montre que la version en espace clos, entre l'originel et les courses sur cynodrome, est un pur produit de la révolution commerciale du 19e siècle qui concentrait des comportements économiques, idéologiques et sociaux qui menaçaient le progressisme, sous-tendu par l'éthique puritaine. Sa disparition, avant qu'on l'interdit, prouve que les britanniques avaient intégré des normes comportementales que deux siècles de coercitions avaient imposées. La troisième partie propose quatre hypothèses pour rendre compte de la survie de ce sport d'un autre lieu et d'un autre temps : le faible degré d'industrialisation et d'urbanisation, qui n'imposait pas d'éradiquer les vices identifies en Grande-Bretagne ; l'histoire sociale, politique et économique du sport, particulièrement nationale. Au niveau individuel, ce travail fait l'hypothèse, toujours sur cet axe civilisateur, qu'il peut s'agir de sublimation cathartique de pulsions agressives et libidinales ou, inversement, de retour à une Irlande gaélique et authentique, sur un mode panthéiste violent exacerbe par le culte du sacrifice. La pratique témoignerait alors de ce grand écart irlandais entre passe glorieux et modernisme. Cette thèse pose enfin le problème du rapport du sport à la société.