Thèse soutenue

Politiques et regulation publique de la famille en france, 1960-1996. Entre valeurs traditionnelles, revendications feministes et gestion des risques sociaux.

FR
Auteur / Autrice : Madeleine Meunier de Certaines
Direction : Philippe Garraud
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Science politique
Date : Soutenance en 1998
Etablissement(s) : Rennes 1

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

La regulation publique de la famille en france est le fruit d'arbitrages et de concessions, une construction complexe qui met en scene des valeurs, des normes inspirees par des logiques "familialistes" et surtout "natalistes" ; elle vise prioritairement a donner un sens a la realite sociale. Mais, a partir des annees 1960, les bases ideologiques du modele familial s'effritent, le pouvoir politique doit entreprendre une remise en cause, un long et difficile recyclage des idees, des mesures et des dispositifs afin de prendre en compte le changement et d'assurer le maintien de l'ordre social. Cette etude rend compte des modalites d'adaptation des pouvoirs publics aux modifications comportementales des individus vis-a-vis de la famille, plus particulierement lorsque, a la fin des annees 1960,les femmes revendiquent l'egalite entre les sexes et qu'elles se tournent massivement vers le travail. L'exemple choisi pour illustrer la complexite et l'ambivalence de ce processus d'adaptation est la mise en oeuvre locale d'une politique d'accueil des jeunes enfants. Puis, une enquete effectuee aupres de quelques professionnels de la famille en ille-et-vilaine, met en evidence les representations de ces agents de la politique familiale dans leurs rapports aux usagers et a la famille. Ces demarches d'investigation revelent egalement l'aspect cumulatif des differentes mesures publiques qui se sont multipliees dans ce champ d'action politique ainsi que l'interpenetration des systemes d'action publique dans lesquels la famille comme entite ideologique, de "determinant" est devenue aujourd'hui "effet secondaire".