Thèse soutenue

Changements socio-économiques et logiques de fécondité en milieu rural ouest-africain : le cas de la région de Sassandra en Côte d'Ivoire

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Agnès Adjamagbo
Direction : Thérèse Locoh
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie et démographie sociale
Date : Soutenance en 1998
Etablissement(s) : Paris 10

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

La cote-d'ivoire s'est longtemps distinguee par son dynamisme demographique, lie aux effets conjugues d'une fecondite elevee, d'une baisse de la mortalite et d'une forte immigration de populations etrangeres. Bien plus que le resultat d'une culture pronataliste, la forte croissance de la population de cote-d'ivoire s'inscrit dans une strategie de developpement, inititiee par l'administration coloniale, puis poursuivie par l'etat ivoirien au lendemenain de l'independance, strategie, qui s'est averee incompatible avec une politique de reduction de la croissance demographique. Des le debut des annees 80, la degradation de l'economie et la menace qui pese sur la paix sociale, conduisent la cote-d'ivoire a adopter, en 1996, une politique de population conforme au modele prone par les agences internationales. La region de sassandra dans le sud-ouest est une societe rurale qui, conformement au modele national, se specialise dans les cultures d'exportation (cafe, cacao, palmier, agrumes). L'introduction des cultures de rente entraine un veritable boom demographique dans la region. Au cours des annees 70 et 80, la population croit a un rythme tres rapide et la fecondite se maintient a un niveau eleve. Le nouveau systeme de production privilegie les logiques de forte fecondite, cela, en depit d'une individualisation des comportements economiques et sociaux (appropriation privee des terres, emergence de la famille nucleaire en tant qu'unite autonome de production, affaiblissement de l'autorite economique et sociale de la famille etendue). Des le debut des annees 90, on observe une baisse de la fecondite qui semble en rapport avec la crise qui frappe le systeme agraire. Cependant, l'etude approfondie des rapports sociaux homme-femme et ainescadets montre que si l'economie marchande a pu conduire a une plus grande emancipation des jeunes generations, en particulier des hommes, elle n'a pas su faire emerger une plus grande egalite entre les sexes. La crise qui retablit des situations de dependance entre aines et cadets et accentue les inegalites hommes-femmes rend encore moins probable la generalisation du couple << a l'occidental >> propice a la mise en place d'une des trois conditions favorables a la transition demographique enoncees par ansley coale, celle de << l'exercice de choix conscients en matiere de fecondite >>.