Thèse soutenue

Analyse des connexions discursives dans les troubles fonctionnels du langage liés à la psychose

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Françoise Stark-Mornington
Direction : Lélia Picabia
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Linguistique
Date : Soutenance en 1998
Etablissement(s) : Paris 8

Résumé

FR  |  
EN

La visee d'une recherche a double cursus "sciences du langage/psychanalyse" tend a soutenir qu'une approche psychodynamique des processus mentaux peut contribuer a la reflexion sur le langage, i. E. Sur les contraintes engendrees par l'organisation interne de la langue et du langage. Le corpus etabli par une serie d'enregistrements d'entretiens avec six sujets presentant une pathologie appartenant au groupe des psychoses, a permis de poser la problematique de l'interpretation et de la construction discursive. La recherche en sciences du langage pose d'emblee ta problematique de l'acceptabilite et montre que l'acceptable s'articule autour d'une organisation minimale engendrant un ensemble de processus et de contraintes. L'approche des mecanismes interpretatifs a partir des modeles semantiques proposes par kamp et reyle (1993) a permis une mise a jour de l'organisation des chaines interpretatives en langage naturel. Ma these est que dans le corpus presente, l'emploi reitere de formes vides enfreint l'unite architectonique constituee par les proprietes empiriques du tangage. La visee de la semantique dynamique est de mesurer l'integration d'une nouvelle expression dans un etat d'informations donnees. Le propre du langage naturel est d'admettre le differentiel, la question soulevee par mon approche interroge les limites de l'autonomie eventuelle du possible en langue. Dans le corpus presente l'emploi abusif de constituants non informationnels induit un arret du processus de mise a jour de l'etat d'information. Mon these tend a montrer que le processus interpretatif est indexe a un minima intersectant des conditions irreductibles. En resume, j'ai montre que le discours s'organise en paquets d'enchainements articules autour d'un minima qui tend a nouer te fonctionnement analogique au processus logique d'identite.