Thèse soutenue

Origine et impuissance des politiques de développement social

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Gérard Prévost
Direction : François-Xavier Merrien
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sociologie
Date : Soutenance en 1998
Etablissement(s) : Paris 8

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

Cette thèse présente une problématique dont les conclusions montrent une congruence des technologies d'intervention étatiques avec les processus de mondialisation des formes de matérialisation du "capital". Ces dernières posent les politiques publiques comme des "investissements de formes" visant à légitimer le processus de dénationalisation de l’État social qu'elles entraînent. Elle étudie en outre les mécanismes par lesquels l'action publique cherche à susciter l'adhésion collective et qui créent des effets contradictoires dans les processus d'auto-organisation. Cette recherche engage une réflexion théorique et méthodologique sur la dialectique État-société qui organise à partir des processus de "modernisation" de l'action publique la pénétration de l’État au plus profond des structures d'interdépendance des individus, afin d'en constituer la structure de leur habitus social : action publique que ne semble pas être, par conséquent, une modalité de pacification des relations dans les sociétés en devenir.