Thèse soutenue

Contribution au développement d'un traitement de surface pour implant intraoculaire

FR
Auteur / Autrice : Liliana P. Werner
Direction : Jean-Marc Legeais
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Médecine
Date : Soutenance en 1998
Etablissement(s) : Paris 5

Résumé

FR

Le travail présenté dans ce mémoire concerne le revêtement d'implants intraoculaires en polyméthylméthacrylate avec un nouveau polymère fluoré, le Téflon AF, les rendant très hydrophobes (angle de contact = 131°). Il s'inscrit dans le cadre des recherches sur les traitements de surfaces des implants intraoculaires pour la chirurgie de la cataracte, qui visent à améliorer leur biocompatibilité. Une revue bibliographique sur les traitements de surface et les matériaux utilisés actuellement pour la fabrication d'implants intraoculaires est présentée dans la première partie de ce travail. Le Téflon AF est le premier Téflon amorphe et transparent, pouvant être sélectivement dissout dans les fluorocarbones liquides, ce qui lui permet d'être appliqué en couches très minces sur des substrats (1-2 ưm). Le revêtement complet des surfaces d'implants en polyméthylméthacrylate avec ce nouveau polymère a été obtenu par trempage des implants dans une solution de Téflon AF et C8F18 (méthode de recouvrement par dépôt). Des extraits liquides d'implants téflonés n'ont provoqué aucun effet toxique sur une couche confluante de fibroblastes. L'analyse des voiles de migration cellulaire développés à partir d'explants cornéens d'embryons de poulet, cultivés sur des implants téflonés, a mis en évidence leurs effets antiadhésif et antiprolifératif. Dans un modèle de contact endothélial in vitro, les implants téflonés ont été associés à des zones de lésions endothéliales moins étendues (P < 0,0001). Après phacoémulsification et implantation chez le lapin, un nombre inférieur de dépôts cellulaires a été observé sur les implants téflonés à 30 et 60 jours postopératoires (P < 0,0001). Aucune synéchie avec l'iris n'a été observée avec ces implants. Des analyses en Microscopie Electronique à Balayage et en Spectrométrie par Diffraction de Rayons X ont démontré la stabilité des surfaces des implants téflonés après le test de toxicité et l'implantation in vivo. Il ressort que, par ses propriétés optiques uniques, le Téflon AF peut être utilisé en tant que revêtement d'implants intraoculaires en polyméthylméthacrylate, leur conférant des propriétés antiadhésives et antiprolifératives associées à son caractère extrêmement hydrophobe.