Thèse soutenue

Adele : une architecture à base de tableau noir pour la simulation ergonomique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Aline Alauzet
Direction : Jean-Paul Haton
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Informatique
Date : Soutenance en 1998
Etablissement(s) : Nancy 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université Henri Poincaré Nancy 1. Faculté des sciences et techniques

Résumé

FR  |  
EN

L'évaluation ergonomique de maquettes de produits (habitacles de voitures, poids-lourds,) réalisées sous logiciel de CAO nécessite des outils de simulation permettant de tester l'adéquation du produit pour ses futurs utilisateurs. Les mannequins graphiques 3d sont les outils de simulation utilisés pour effectuer des tests d'encombrement, d'atteinte ou de vision. Bien que ces outils remplissent bien leur fonction d'aide, leur manipulation nécessite une véritable expertise. L'utilisateur (concepteur de bureau d'étude) doit aussi posséder l'expertise lui permettant de décider, au vu de la position obtenue avec le mannequin, si l'implantation choisie pour les constituants du produit est bonne. Sur la base de l'analyse des outils d'aide à la simulation ergonomique existants, nous proposons une nouvelle approche permettant de remédier à ces défauts en automatisant la manipulation du mannequin et en fournissant des aides à l'évaluation ergonomique. Cette approche est basée sur la constitution d'un modèle de l'activité motrice et l'élaboration de bases de connaissances sur les stratégies de mouvement et sur le diagnostic ergonomique. Le modèle d'activité, conçu a l'aide d'une modélisation objet, constitue un outil de spécification des taches que le mannequin doit effectuer. L'architecture conçue, basée sur un modèle de tableau noir, nous permet la modélisation des aspects de contrôle liés au pilotage du mannequin graphique et à la production d'un diagnostic ergonomique. Le prototype du système, nomme adele, associe trois éléments : le modèle graphique d'operateur humain man3d (développé à l'inrets/lesco), une base de données objet (développée avec le sgbd gemstone) et un système à base de tableau noir (développé avec l'outil atome, du LORIA a Nancy). La liaison entre atome et le sgbd utilisé a fait l'objet d'un développement particulier, permettant l'implantation du tableau noir dans la base de données objet.