Thèse soutenue

Identification de mutants d'accumulation foliaire de sodium chez "Arabidopsis thaliana"

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Aurélie Nublat-Levigneron
Direction : Francine Casse
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physiologie végétale
Date : Soutenance en 1998
Etablissement(s) : Montpellier 2

Résumé

FR

L'identification de genes intervenant dans l'acquisition du sodium (absorption, transport, stockage, excretion), a ete abordee par la recherche de mutants chez la plante modele arabidopsis thaliana (l. ), heynh. La selection des candidats mutants s'est faite sur la base de leur teneur foliaire en sodium tres superieure ou tres inferieure par rapport a celle du type sauvage, apres un traitement salin court (4 a 6 jours) et modere (concentration en chlorure de sodium 35 mm) en culture in vitro. Apres le criblage de 6625 plantes m2 issues d'une mutagenese a l'ems, 4 mutants suraccumulant le sodium dans leurs parties aeriennes ont ete isoles. L'etude genetique de l'un d'entre eux a montre que son phenotype mutant etait sous le controle d'un locus unique, recessif devant le type sauvage. Ce mutant a ete nomme sas1. Le locus sas1 a ete cartographie dans le bas du bras long du chromosome iii d'arabidopsis. L'accumulation foliaire de sodium chez sas1 est 2 a 10 fois superieure a celle des plantes sauvages, selon le systeme de culture utilise : culture in vitro, en hydroponie ou en serre sur terreau. Chez sas1, la suraccumulation foliaire concerne le sodium et son analogue, le lithium, mais pas le potassium, le magnesium ou le calcium. Par ailleurs, le mutant sas1 suraccumule le sodium dans tous ses organes aeriens (hypocotyle, feuille, tige, fleur, silique) mais non dans ses racines. Enfin, l'exsudat racinaire de sas1 a une concentration en sodium environ 5 fois plus elevee que celui des plantes sauvages. L'ensemble de ces donnees suggere que le mutant serait affecte dans une fonction specifique du sodium intervenant dans le chargement en sodium de la seve xylemique.