Diagnostic moléculaire de la loase humaine par l'utilisation de sondes oligonucléotidiques

par Fousseyni S. Toure

Thèse de doctorat en Sciences médicales

Sous la direction de Pascal Millet et de Odile Bain.

Le président du jury était Luc Nicolas.

Le jury était composé de Maryvonne Kombila.

Les rapporteurs étaient Rajagopal Krishnamoorthy, David Taylor.


  • Résumé

    La loase humaine est causée par la filaire Loa loa et transmise par le chrysope. Cette filariose diffère des autres par le fait que la majorité des personnes infectées ne présentent pas de microfilaires sanguines (loase occulte). Dans le but de rechercher une méthode diagnostique permettant la détection de ces formes occultes, nous avons développé une technique PCR à partir du sang total de sujets infectes par l. Loa. Avec l'ADN répétitif 800 pb, nous avons obtenu par rapport à la microfilaremie, une sensibilité moyenne de 50% en PCR que ce soit après coloration au bromure d'éthidium ou après hybridation avec la sonde spécifique pRSa4. Par contre, avec la région r3 du gène codant pour la polyprotéine 15kda, tous les échantillons sanguins de plus de 8 mf Loa loa/ml sont révélés par simple coloration au bromure d'éthidium après PCR initiale. Les échantillons ayant 8 mf ou moins ne sont révélés qu'en hybridation. L'étude de la spécificité du test 15r3-pcr pour l. Loa a été faite par Southern blot qualitatif sur les produits de PCR de sujets témoins o. Volvulus, m. Perstans et w. Bancrofti. Lorsqu'on réalise les hybridations radioactives à 50c avec la sonde oligonucléotidique spécifique de 15r3. 19/20 occultes deviennent positifs après 2 jours d'exposition du film autoradiographique. Ceci permet d'estimer la sensibilité du test a 95% par rapport à l'infection occulte. Par ailleurs, nous avons simplifie ce test en pratiquant, à l'aide de deux amorces internes 15r3#3 et 15r3#4, la PCR nichée sur ces échantillons. On obtient les mêmes résultats par simple coloration au bromure d'éthidium des produits de PCR nichée. Un fragment de 366 pb est détecté chez 19/20 occultes. La spécificité de ces fragments 366 pb a été aussi vérifiée par hybridation. Tous les échantillons positifs à la coloration par le bromure d'éthidium ont hybridé avec la sonde 15r3 et ont été révélés seulement après 4 heures d'exposition du film. Cette approche nous a permis de faciliter une première évaluation de cet outil sur 157 sujets amicrofilarémiques prélevés dans les villages de Moyabi, Djoutou, N'djokaye et Okoumbi. Le test a détecté 106 infectés occultes sur les 157 sujets soit une prévalence globale de 68%. Ces résultats montrent que le test 15r3-pcr peut être un outil intéressant pour la détection de la loase et par ailleurs pour le développement des stratégies de contrôle de cette filariose

  • Titre traduit

    Molecular diagnosis of human loiasis using oligonucleotide probes


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (122 p.)
  • Annexes : Bibliogr. 132 réf.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Muséum national d'histoire naturelle. Bibliothèque centrale.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TH 1998 -- 02

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1998MNHN0002
  • Bibliothèque : Université Paris-Est Créteil Val de Marne. Service commun de la documentation. Section multidisciplinaire.
  • PEB soumis à condition
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.