Thèse soutenue

La scolarisation des enfants d'origine maghrébine à l'école maternelle : différence d'endoculturation : égalité des chances dans la préscolarité

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Danièle Ristani-Deschamps
Direction : Guy Avanzini
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences de l'éducation
Date : Soutenance en 1998
Etablissement(s) : Lyon 2

Résumé

FR  |  
EN

Institutrice rapatriée d'Algérie, je me suis intéressée à la scolarisation des enfants d'origine maghrébine qui se trouvaient souvent en situation d'échec dans les classes françaises. Etant enseignante à l'école maternelle, j'ai essayé de démontrer que la préscolarité pouvait favoriser l'égalité des chances chez les enfants maghrébins aussi bien que chez les autochtones dans la mesure où l'enseignant avait pour l'analyse de sa problématique éducative une certaine approche de la culture d'origine. L'école doit tendre vers un projet d'intégration et non pas d'assimilation ce qui va permettre à ce groupe minoritaire de participer à son fonctionnement, tout en gardant son authenticité. Les apprentissages s'effectueront selon une pédagogie différenciée, sans "ghettoïser" avec une participation active des parents. L'Ecole est le berceau de la démocratie et doit avoir pour but la formation du citoyen de l'An 2000. La première partie s'intéresse à l'endoculturation de l'immigré : elle établit les caractéristiques de la famille maghrébine ; elle met en évidence ses difficultés d'intégration en France. La deuxième partie définit l'égalité des chances qu'apporte la préscolarité : elle précise les objectifs qui sont la connaissance de la culture d'origine et le savoir-faire des enseignants pour aboutir à un savoir ; enfin les moyens qui sont caractérisés par trois moments fondamentaux : l'élaboration théorique, l'analyse des pratiques scolaires et la généralisation.