Le marquage jugal chez la marmotte alpine (Marmota marmota, Linné 1758) : aspects éco-éthologiques et étude du système de communication chimique

par Marie-Claude Bel

Thèse de doctorat en Sciences

Sous la direction de Jacques Coulon.

Soutenue en 1998

à Lyon 1 .

Le jury était composé de Jacques Coulon.


  • Résumé

    La marmotte alpine marque son domaine vital par frottement jugal sur divers supports. Le marquage est maximal au moment de la reproduction puis regresse de maniere significative durant la periode d'activite, d'avril a septembre. La contribution des divers membres du groupe familial apparait tres inegale : le marquage est essentiellement effectue par le couple adulte dominant (male et femelle 3 ans) : le marquage est ainsi l'expression d'un rang social eleve. Le faible marquage des subordonnes pourrait resulter d'un compromis entre la necessite d'etre toleres dans le groupe, et celle de renforcer une familiarite olfactive entre tous les membres du groupe. Si le marquage jugal semble contribuer a l'organisation sociale du groupe, il se revele egalement un outil essentiel pour la defense du territoire. En effet, la strategie d'un marquage plus abondant en bordure de territoire qu'au centre est le fait d'au moins un adulte par couple. De plus, les deux partenaires semblent maximiser la surface de marquage, augmentant ainsi la probabilite pour les intrus de les detecter rapidement. Enfin, les adultes residents tendent a remplacer ou a surmarquer toute marque etrangere a leur groupe et situee sur leur territoire. Par ailleurs le signal contenu dans les marques jugales a ete caracterise par une double approche, comportementale et chimique. Lors de tests olfactifs de la substance de marquage brute, les marmottes residentes flairaient plus longtemps et marquaient plus abondamment un support recouvert de marques etrangeres qu'un support neutre. Ce test biologique nous a alors permis de preciser le role essentiel de la glande temporale dans le marquage. La secretion temporale a ete fractionnee, et des tests biologiques ont ete menes, pour tenter d'isoler les composes impliques dans la formation du signal. Par chromatographie gazeuse et spectrometrie de masse, cette secretion apparait formee d'un melange chimique tres complexe. L'action synergique de deux fractions chimiques -plutot volatiles et de polarite elevee- est apparue. La forte variabilite interindividuelle, qualitative et quantitative, semble compatible avec l'hypothese d'une odeur individuelle transmise par les marques jugales.


  • Pas de résumé disponible.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (186 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 167-186

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard (Villeurbanne, Rhône). Service commun de la documentation. BU Sciences.
  • Disponible pour le PEB

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Lille. Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire de Sciences Humaines et Sociales.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 1998LYO10182
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.