Thèse soutenue

Mesures in situ des tres faibles perméabilités : contribution à l'amélioration des méthodes de mesure par expérimentation en vraie grandeur et modélisation numérique

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Redha Kara
Direction : Bernard Feuga
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Génie civil, hydrosystèmes, géotechnique
Date : Soutenance en 1998
Etablissement(s) : Vandoeuvre-les-Nancy, INPL
Ecole(s) doctorale(s) : Ecole doctorale PROMEMA (MetzNancy)
Partenaire(s) de recherche : Laboratoire : Laboratoire environnement géomécanique et ouvrages (Vandoeuvre-lès-Nancy)

Résumé

FR

Le stockage des déchets ménagers ou industriels fait l'objet d'inquiétudes vis à vis du devenir du sous-sol. En effet les déchets stockés génèrent des lixiviats pouvant s'infiltrer dans le sol et contaminer la nappe phréatique. Les sols fins compactés et de très faible perméabilité constituent des matériaux de choix pour réaliser des structures de rétention étanches interdisant la migration des liquides pollués vers des nappes phréatiques. Cependant les valeurs de perméabilité de ces sols mesurées in situ se sont souvent révélées différentes de celles mesurées au laboratoire. De nombreuses études ont été effectuées pour comprendre ces écarts mais la grande variété des procédures d'essais et des appareils utilisés s'est ajoutée à la complexité du problème. En plus ces différents sols sont le plus souvent non saturés. Comme la conductivité hydraulique est reliée au degré de saturation il est indispensable de connaitre la relation qui les relie. Cette étude nous a permis de mettre en évidence les problèmes lies à l'utilisation des appareils de mesure de perméabilité et à l'interprétation des essais. Les modifications apportées aux appareils ont permis de remédier à ces problèmes et d'améliorer les procédures d'essais. Des méthodes d'interprétation tenant compte de l'effet de succion ont été proposées et appliquées aux différents essais. Les résultats ont montré l'importance de ce paramètre pendant l'écoulement de l'eau.