Thèse soutenue

Identification des frayères et étude des structures de population du turbot Psetta maxima L. Et du bar Dicentrachus labrax L. En Manche ouest et dans les zones avoisinantes

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Hicham Masski
Direction : Yvon Morizur
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Océanographie biologique
Date : Soutenance en 1998
Etablissement(s) : Brest

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Le turbot et le bar sont deux especes de poisson a forte valeur commerciale. Leur exploitation en manche ouest s'effectue de maniere ciblee par les professionnels de la peche. L'effet de ciblage est plus prononce quand la ressource se regroupe. Ainsi, les debarquements de ces deux especes augmentent fortement pendant leurs periodes de frai respectives. L'utilisation des donnees commerciales a permis d'identifier les zones de frai du turbot et du bar en manche ouest et dans les zones avoisinantes. Les deux especes etudiees se regroupent au large. Le turbot, qui est un poisson benthique, forme des groupes multiples et distincts de taille inferieure au rectangle statistique (decoupage ciem). Les groupes se retrouvent le long du plateau continental des cotes bretonnes a des profondeurs comprises entre 80 et 110 m. Le bar effectue des regroupements de grande ampleur s'etendant sur plus d'un rectangle statistique. La zone la mieux identifiee se retrouve en manche ouest, et deux autres zones ont ete identifiees en gascogne nord et dans le canal de bristol. Les individus qui se regroupent sont a un stade avance de maturite sexuelle. Les plus jeunes ont trois ans dans le cas du turbot, et six ans dans le cas du bar. Pendant la phase de regroupement, les individus les plus ages ont un comportement different des individus les plus jeunes, revelant une dynamique dans la composition de la structure des populations sur les zones de frai.