Thèse soutenue

Strategies de communication verbales et non verbales d'etudiantes coreennes en cours d'apprentissage de francais langue etrangere

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : JONG BUN KWON
Direction : Jacques Montredon
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Linguistique
Date : Soutenance en 1998
Etablissement(s) : Besançon

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Pour notre recherche de these, nous avons opte pour une etude longitudinale sur un an de comportements verbaux et non verbaux de deux etudiantes coreennes apprenant le francais en france. Cette etude met en evidence des strategies generales mais aussi des strategies particulieres a chaque sujet, en meme temps qu'une evolution du role du non verbal dans la producitondes enonces. Elledecrtt en effet les strategies non verbales mises en oeuvre par nos deux sujets dans l'activite de production verbale en sitl lation exolingue a des fins de facilitationou de compensation linguistique. L'emploi des strategies de communication differe d'un individu a l'autre en fonction duniveaude competence linguistique, dut parcours d'apprentissage, de la personnalite et de lacultured'origine. Etc. Mais il existe egalement des procedes generaux, presents a tous les niveauxd'acquisition. Tels queues repetitions, les reformulations et les autocorrections. Pour ce qi h est des strategies de communication non verbales, nos deux coreennes ont d'abord eu recours au geste pour l'organisation de leurs enonces. En effet, elles rythment souventl'enonceverbald'unmouvementdela main positionnant et accentuant les mots qui le composent. Ce genre de geste sert, a notreavis, a faciliterla construction de la phrase et diminue d'ailleurs au fil des enregistrements a mesure que se developpe leur competence linguistique. Ensuite, le geste est employe comme moyen de debloquer le processus de la parole, de le stimuler et de surmonter des +obstacles; qui peuvent etre d'ordre linguistique, psychologique, ou situationnel, etc. Les deux types de gestes recenses demontrent que l'activite motrice est necessaire a la mise en paroles de la pensee. A un stade plus avance, enfin le recours a ces gestes facilttateurs et stimulateurs s'avere moins indispensable; d'autres gestes alors, plus naturels et plus en harmonie avec le messagevehicule, apparaissent. Identifier les fonctions du geste relevees dans l'activite enonciative des deux etudiantes coreennes semble demontrer que le geste facilite la creativite paroliere, les deux premieres fonctions du geste n'etant pas d'apporter l'information, mais de faciliter l'activite d'encodage du locuteur non natif. Cette etude met egalement en evidence la preseance du geste sur la parole, ou tout au moins leur concomitance, ou leur synchronisation. Nous constatons donc in fin