Thèse soutenue

Norme et contexte : contribution à une étude expérimentale des relations entre normes et contextes dans les activités de jugement

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Guylaine Molina
Direction : Jean-Marc Fabre
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Lettres
Date : Soutenance en 1998
Etablissement(s) : Aix-Marseille 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (1969-2011)

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

La these s'inscrit dans une problematique issue de la psychophysique contextuelle, et analyse la fonction des normes de jugement, liees a des decisions, a travers des manipulations de l'etendue de stimulation. L'hypothese mise a l'epreuve est que le sujet cree de la stabilite lorsqu'une information sur la structure dichotomique du materiel et de l'echelle de reponse est disponible. L'objectif est de differencier l'effet des reperes statistiques, prevu par les conceptions psychophysiques, de celui des criteres de dichotomisation, qui sont impliques dans l'application d'une regle de decision : les premiers rendent compte des differences de degres pour des ecarts quantitatifs, et les seconds surdeterminent l'adaptation au contexte et traduisent une mise en correspondance claire entre l'echelle et la serie. Les six experiences realisees portent sur l'evaluation de donnees numeriques, et font intervenir deux habillages, notes scolaires et temperatures ambiantes, et un jugement de nombres en l'absence de contenu. L'option initialement envisagee, selon laquelle la stabilite d'un critere de differenciation dependrait d'un reequilibrage de l'etendue subjective autour du critere, a pu etre ecartee par la dissociation des effets de stabilite et d'equilibration. Notre analyse de l'effet de stabilite montre que le critere s'ancre preferentiellement au centre de l'echelle, qu'il peut etre fixe par convention, et que son fonctionnement est comparatif. En l'absence de norme stable, la composante d'incertitude sur l'ensemble des possibles, induite par une presentation successive, permet de reproduire l'effet d'equilibration avec un materiel structure en nombres relatifs. Enfin, l'effet de norme a ete applique au confort thermique. Dans ce cas, selon que le cadre de reference mobilise est intra-individuel ou social, la norme retenue par le sujet correspond a un optimum, qui resulte d'experiences personnelles, ou a une convention recommandee socialement.