Thèse soutenue

Pratiques, représentations et exclusion sociale : le cas des éducateurs des enfants de rue au Brésil

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Pedro Humberto Faria‎ Campos
Direction : Jean-Claude Abric
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Lettres
Date : Soutenance en 1998
Etablissement(s) : Aix-Marseille 1
Partenaire(s) de recherche : autre partenaire : Université de Provence. Faculté des lettres et sciences humaines (1969-2011)

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR

Auteur : pedro humberto faria campos mot cles : representations sociales ; pratiques sociales ; exclusion ; enfants ; enfants de rue ; educateurs sociaux ; educateurs de rue ; bresil : jeunes delinquants ; aide sociale l'objectif majeur des recherches menees etait celui d'analyser une situation sociale donnee, celle qui met en rapport educateurs et enfants de rue, notamment sur la base de la theorie du noyau central et des representations sociales. Ce que l'on appelle "education sociale de rue" est le modele d'assistance aux enfants de rue le plus repandu au bresil. Nous avons voulu aborder ce sujet avec une perspective nouvelle, celle de la psychologie sociale, centre sur les aspects socio-cognitifs de la situation. Deux etapes de recherche ont ete faites, sur la base des methodes appelees "analyse des evocations" et "analyse de similitude" et "mise-en-cause". Dans la premiere etape, nous avons voulu, d'une part, connaitre les principales representations impliquees (celle de l'enfant de rue et celle du role d'educateur de rue) d'autre part, verifier si les educateurs, en tant que groupe specifique, elaborent une representation specifique de l'enfant de rue, en comparaison de cette meme representation dans d'autres populations. D'abord, les resultats montrent que les educateurs elaborent une representation specifique et aussi qu'il s'agit d'une representation bien structuree, autour d'un noyau compose de trois elements : "misere","exclusion" et "famille". La deuxieme etape correspond a un ensemble de recherches complexe, ou nous avons cible les rapports entre pratiques et representations sociales, chez les educateurs de rue. Les resultats de cette partie montrent que les educateurs construisent un systeme cognitif coherent, dont la dynamique entre les representations impliquees est responsable de l'organisation du champ des pratiques percues. Par ailleurs, les resultats montrent que, d'apres la perception des educateurs la situation de rupture avec la famille est consideree comme relativement irreversible. Les educateurs semblent entretenir un systeme cognitif dont la dynamique sert a orienter et a justifier leur action, malgre une perception de la situation relevant d'un echec de l'insertion sociale.