Thèse soutenue

Etude quantitative des images en imagerie de résonance magnétique nucléaire : détermination rapide in vivo des temps de relaxation tissulaires

FR
Auteur / Autrice : Valérie Emerit
Direction : Dominique Vincensini
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Physique radiologique et médicale. Imagerie
Date : Soutenance en 1997
Etablissement(s) : Toulouse 3

Résumé

FR

Dans le but d'obtenir une quantification objective des parametres relaxometriques qui sont a l'origine du contraste de l'image en irm, nous avons developpe une methode de mesure rapide et precise des temps de relaxation longitudinale, t#1, et transversale, t#2, des protons de l'eau tissulaire. Sa mise en oeuvre n'impose pas de modifier les protocoles usuels d'imagerie ce qui permet d'effectuer une analyse quantitative des images d'irm lors d'examens de routine. Les temps de relaxation t#1 et t#2 sont obtenus respectivement a partir de l'acquisition d'images d'echos de gradient de type f. L. A. S. H. , rrealisees avec differentes valeurs de l'angle d'impulsion, et d'echos de spins a nombre limite d'echos. Les durees d'acquisition necessaires a l'obtention de ces parametres sont, pour des images de matrice 128#2, de l'ordre de 15 secondes pour t#1 et 30 secondes pour t#2. Une determination precise de la variation de la densite de proton n(h) entre deux elements d'image est egalement proposee. Elle utilise des sequences d'echos de gradient de temps d'echocs differents. La methode est validee sur fantomes (eurospin to-5 ; echantillons de solutions aqueuses de chlorure de manganese deuterees). L'ecart observe sur t#1, t#2 et n(h) entre les valeurs mesurees sur l'imageur et les valeurs spectrometriques de reference, est de l'ordre de 5%. Les valeurs de t#1 et t#2 obtenues in vivo pour differents tissus sont en bon accord avec celles publiees dans la litterature ce qui permet d'envisager une caracterisation tissulaire standardisee et reproductible basee sur la determination des parametres relaxometriques tissulaires.