Thèse soutenue

Travail et santé des femmes en Midi-Pyrénées de 1870 à 1939

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Caroline Pons
Direction : Danielle Cabanis
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire du droit
Date : Soutenance en 1997
Etablissement(s) : Toulouse 1

Mots clés

FR

Mots clés contrôlés

Résumé

FR  |  
EN

La révolution industrielle provoque l'arrivée massive et continue des femmes dans les usines et les ateliers. Même dans les régions plus faiblement industrialisées, telles que Midi-Pyrénées, le travail féminin se répand et concerne de multiples secteurs d'activités. Hélas, comme partout ailleurs, il s'exécute dans des conditions d'hygiène et de sécurité déplorables, au point que la santé des femmes est bientôt menacée. Dès la fin du XIXe siècle, le législateur se décide donc à intervenir afin de protéger les salariées, en aménageant leur temps de travail et en édictant diverses mesures d'ordre sanitaire. Cependant, l'évolution de la condition des femmes au travail se heurte à de nombreux obstacles en pratique, parfois inattendus. L'Etat, partage entre des intérêts contradictoires, répugne en réalité à organiser une véritable protection, si bien que ce droit se révèle très défavorable aux intéressées. Le petit patronat, majoritaire en Midi-Pyrénées, et souvent soutenu par la justice, les autorités locales et l'inspection du travail, oppose également une vive résistance à l'application des lois. Quant aux femmes, quasiment absentes des syndicats qui leur font d'ailleurs peu de place, et assez passives, elles militent peu en faveur de l'amélioration de leur sort. Il en résulte qu'à la veille de la seconde Guerre mondiale, au terme de quatre-vingt ans d'évolution, la condition sanitaire des femmes au travail demeure particulièrement désastreuse dans cette région, pourtant à l'écart des grands centres industriels.