Thèse soutenue

Rotation dans les galaxies elliptiques triaxiales

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Anne Mathieu
Direction : Herwig Dejonghe
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Terre, océan, espace
Date : Soutenance en 1997
Etablissement(s) : Université Louis Pasteur (Strasbourg) (1971-2008)

Résumé

FR

Je developpe des outils et des methodes pour construire des modeles dynamiques triaxiaux realistes et detailles pour les galaxies elliptiques. Les modeles permettent de reproduire un ensemble de donnees photometriques et cinematiques, notamment en incluant la rotation. La construction d'un modele passe par la determination d'une fonction de distribution qui reproduit les observations. Ma technique de modelisation, basee sur un algorithme de programmation quadratique, consiste a construire une fonction de distribution a partir de certaines familles de fonctions de base qui produit un ajustement aux donnees. Dans une premiere partie, je considere des modeles avec un potentiel gravitationnel total spherique. Les fonctions de base sont axisymetriques, et permettent de modeliser la rotation le long des axes majeurs et mineurs intrinseques d'une galaxie triaxiale. Avec ces composantes, je construis un modele pour la dynamique de centaurus a basee sur des observations cinematiques de nebuleuses planetaires dans cette galaxie. Dans la seconde partie, je m'attache a construire des modeles completement triaxiaux pour des galaxies elliptiques. Pour cela, je developpe une methode de deprojection qui permet d'approximer le potentiel de la galaxie par un potentiel triaxial de type stackel. Enfin, je generalise certaines fonctions de distribution de type abel de facon a inclure explicitement la rotation. Je developpe la formulation analytique des moments des fonctions de distribution de type abel pour les differentes familles generales d'orbites presentes dans un potentiel stackel triaxial. Ceci fournit des fonctions de distribution qui permettent de modeliser la rotation autour des axes intrinseques d'une galaxie triaxiale. Leur utilisation avec l'algorithme de programmation quadratique permet de construire des modeles totalement triaxiaux avec des potentiels stackel