Thèse soutenue

Arts plastiques et enseignement : la question des contenus : pour une didactique des arts plastiques en tant que discipline d'enseignement général dans le secondaire

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Claude Roux
Direction : Elodie Vitale
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Arts plastiques
Date : Soutenance en 1997
Etablissement(s) : Paris 8

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Comment définir les contenus d'un enseignement des arts plastiques alors que la notion même d'art est indéfinissable ? Comment les aborder, alors qu'ils sont conditionnés par de multiples facteurs : esthétiques et didactiques, mais aussi institutionnels, structurels, économique, humains, matériels, etc. Compte tenu de cette complexité, la réflexion se développe en quatre temps. Qu'est-ce que les arts plastiques ? Cette première partie étudie la nature des contenus induits par ce nouvel intitulé de la discipline (qui s'est substitué à celui de « dessin » durant les années 1970). Elle remonte aux origines de l'expression « arts plastiques » et en retrace l'évolution avant de s'interroger sur le sens qu'elle prend aujourd'hui dans l'enseignement. D'où vient l'enseignement des arts plastiques ? Cette deuxième partie tente, à travers l'histoire des relations entre l'art et l'institution scolaire, de faire apparaître la généalogie des orientations actuelles des arts plastiques. Comment construire des savoirs enseignables relevant du champ artistique ? Cette troisième partie avance que cette construction (plutôt que transposition) présuppose le choix d'une posture critique à tous les niveaux de la « chaîne didactique ». Elle analyse notamment les processus critiques qui interviennent dans les passages entre le voir, le faire et le savoir. Conditions, limites et ouvertures possibles d'une didactique des arts plastiques ? Cette quatrième partie examine la pertinence d'une didactique des arts plastiques, eu égard à la complexité du champ abordé (œuvres et démarches artistiques), des exigeances fixées par l'école, des demandes des élèves, etc. Elle avance que ces contradictions constituent la dynamique même où se définissent les contenus et où se construisent les savoirs en arts plastiques. La conclusion relie la question des contenus à celle des méthodes. Elle défend l'idée d'une pédagogie fondée sur le contrat, incitant les élèves à vivre toutes les dimensions de la démarche de création (du projet à sa réalisation et à sa présentation), leur permettant de faire émerger et de travailler les questions liées au champ artistique : techniques, notionnelles, critiques, méthodologiques. . . Et surtout comportementales.