Thèse soutenue

Siegfried Kracauer et la France

FR
Auteur / Autrice : Claudia Krebs
Direction : Michel Espagne
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Études germaniques
Date : Soutenance en 1997
Etablissement(s) : Paris 8

Résumé

FR

La these interroge la nature et les fondements qui lient kracauer a la france; une "relation" qui se dessine bien avant son exil francais (1933-1941). La these montre, dans sa partie historique, que cette "relation" est a inscrire dans la problematique des transferts culturels entre la france et l'allemagne. C'est l'anachronisme d'une certaine allemagne par rapport aux lumieres qui co-determine la condition existentielle et intellectuelle de kracauer par rapport a son pays natal. Se dessine, d'abord en creux puis explicitement, l'image d'une france comme lieu de l'incarnation des valeurs issues des lumieres (emancipation, droits de l'homme) et comme reference majeure dans l'univers de la pensee kracauerienne, menant kracauer a une critique des lumieres en une serie d'analyses des manifestations de la modernite de son epoque. La these est centree sur trois moments chronologiques differents de l'elaboration critique perceptibles dans les ecrits et les archives de kracauer. D'abord, le roman ginster, ecrit dans l'immediat apres-guerre, temoigne d'un processus de desenchantement personnel et de "desassimilation" en meme temps que de la formation d'une voix critique et de l'emergence de la reference francaise. Kracauer, en suivant la "destinee de la raison" issue des lumieres, la montre dans le roman sous la forme d'une rationalite guerriere qui lui prouve l'ambiguite du desenchantement. Ensuite, les images comparatives entre paris et berlin sont decrites par kracauer comme des histoires sedimentees dont les signes muettes demandent a etre interpretees, dechiffrees. Berlin, dans cette comparaison apparait comme l'avant-poste de la modernite a l'americaine, une modernite qui pose la question de la transmission et de la tradition, menacees selon kracauer d'etre effacees par la rationalite dominante. L'etude sur jacques offenbach se montre comme une continuation du travail du critique kracauer, dans les conditions contraignantes d'un exil que nous avons presente plus amplement. Kracauer cherche a degager, en etudiant l'epoque du second empire, une archeologie de la modernite et se penche sur ses elements constitutifs; cette modernite, dans l'interpretation de kracauer, est vue comme la prefiguration de l'industrie culturelle de masse et le prelude des techniques de propagande perfectionnees par le nazisme. Ainsi la "biographie sociale" sur offenbach et son epoque, s