Thèse soutenue

Monnaie et modélisation de l'offre agricole au Mali

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Lamine Keita
Direction : Kostas Vergopoulos
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences économiques
Date : Soutenance en 1997
Etablissement(s) : Paris 8

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

1. L'organisation administrative au mali, pendant les deux premieres decennies de l'independance de ce pays, a eu a assumer des competences trop diverses, dont l'etat a ete a la longue oblige de se dessaisir avec le conseil et l'appui de partenaires exterieurs du developpement. Il s'agit la d'une evolution souhaitable si le desengagement de l'etat du circuit de production lui donne plus de possibilites pour batir les conditions reelles de garantie pour l'exercice du droit prive et la securite des affaires. 2. Meme a l'interieur de la zone franc, le mali se distingue par la diversite de ses experiences monetaires dont la particularite se retrouve dans le suivi et la comparaison du niveau des prix au cours du temps. Cette particularite rend explicite dans ce pays la difference conceptuelle qui peut exister entre le prix et la valeur. 3. L'analyse du comportement d'efficacite des producteurs agricoles debouche sur la mise en exergue de veritables fonctions d'offres macro-economiques dont le principe d'analyse est applique aussi a la demande des facteurs. 4. Le role des anticipations est fondamental dans le deroulement des activites economiques, et sa prise en compte a permis d'integrer le temps dans les decisions economiques a travers des conditions d'equilibre dynamique dites de conservation et d'equivalence. 5. La valeur apparaissant comme un phenomene collectif, caracterise localement dans l'espace et dans le temps, il est apparu theoriquement possible, et pratiquement envisageable, au mali, a travers une politique dite de solidarite productive, de modifier le rapport entre le cout de l'homme dans la collectivite et le cout des autres facteurs de production, et par consequent, a assurer la possibilite d'un recrutement structurellement accru et massif en faveur d'un facteur travail abondant.