Thèse soutenue

Le rapport entre l'homme et l'animal dans l'Occident médiéval : un animal exemplaire, le chat

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Laurence Bobis
Direction : Robert Delort
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Histoire
Date : Soutenance en 1997
Etablissement(s) : Paris 8

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

L'histoire du chat domestique occidental est tres mal connue. Introduit sur la longue duree en differents points d'europe, a partir de l'egypte, ou il a ete domestique, le chat est implante dans l'ensemble de l'empire romain d'occident a la fin de l'antiquite. De son origine exotique, il garde longtemps une certaine exteriorite par rapport a la culture occidentale, meme s'il est integre a la faune et a l'environnement immediat de l'homme dont il est familier. Il est avant tout cependant considere comme un chasseur de souris et les clercs sont mefiants a l'egard des relations entre l'homme et le chat. A partir des xiie- xiiie siecle, culture clericale et culture laique moralisent et anthropomorphisent l'animal et particulierement le chat dont ils donnent une image depreciative, tandis que se developpent a la meme periode des accusations contre les heretiques ou le demon prend la forme d'un chat. La croyance en l'ailouranthropie semble avoir ete parculierement repandue, les sorcieres etant reputees fasciner les enfants et les tuer. Le chat occupe par ailleurs une place importante dans l'imaginaire ou il est associe a la femme, a la mort, et, surtout a la sexualite. Les representations du chat, tres nombreuses a partir du xive siecle, integrent ces associations dans un systeme symbolique.