Thèse soutenue

Heterogeneite fonctionnelle de la matiere organique dans un sol de savane humide (lamto, cote d'ivoire) : caracterisation chimique et etude in vitro des activites microbiennes de mineralisation du carbone et de l'azote

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : HASSAN BISMARCK NACRO
Direction : Luc Abbadie
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Sciences biologiques et fondamentales appliquées. Psychologie
Date : Soutenance en 1997
Etablissement(s) : Paris 6

Résumé

FR

La dynamique de la matiere organique dans le sol est un determinant majeur du fonctionnement de l'ecosysteme. L'agent principal de cette dynamique est la microflore heterotrophe du sol dont les activites mineralisatrices conditionnent et dependent de la quantite et de la qualite de la matiere organique presente dans le sol. Notre objectif etait d'etudier les determinismes chimiques et microbiens de la dynamique de la matiere organique et de la mineralisation de l'azote dans les sols de differents facies de savane et de foret d'une savane humide (lamto, cote d'ivoire). Au sein de l'un des facies de savane, une etude detaillee a ete menee dans le but d'evaluer les liens entre les proprietes chimiques des particules de matiere organique et les activites microbiennes de mineralisation du carbone et de l'azote. Ces resultats ont confirme la faible teneur en matiere organique des sols dans les ecosystemes de lamto. La variabilite des ressources dans les sols de lamto se manifeste a la fois du point de vue quantitatif (distribution de la matiere organique) et qualitatif (composition chimique de la matiere organique). La matiere organique des sols est essentiellement composee de produits ayant deja subi de nombreuses transformations microbiennes. Il en resulte un faible niveau d'activite microbienne meme en conditions optimales. L'origine ligneuse ou herbacee, et les rapports c/n de la matiere organique du sol semblent avoir peu d'influence a court terme, sur l'activite des micro-organismes du sol. L'observation de la reponse de ceux-ci a l'apport de substrats chimiquement simples a confirme le role preponderant, a court terme, du carbone vis-a-vis de la mineralisation de l'azote : les micro-organismes ne manquent pas de substrat organique azote, mais de substrat organique carbone facilement assimilable. En revanche, le compartiment microbien apparait capable de jouer le role d'une structure de stockage transitoire de l'azote mineral du sol. La plus grande partie du stock organique du sol est associee aux fractions organo-minerales fines (argiles et limons fins) qui ne representent qu'une faible proportion du poids total du sol. C'est aussi dans ces fractions que sont mesures les rapports c/n les plus bas et les valeurs #1#5n les plus fortes, temoignages du grand nombre de transformations microbiennes subies par la matiere organique du sol. Les potentiels de mineralisation de la matiere organique associee aux differentes fractions organo-minerales a ete estimee en comparant l'activite biologique de sols auxquels il manque une fraction donnee, a celle d'un sol fractionne et reconstitue. L'activite respirometrique du sol est un processus additif : la production de dioxyde de carbone du sol total n'est que la somme de la production dans les differentes fractions granulometriques du sol. En revanche, l'accumulation d'azote mineral dans le sol n'est pas la simple addition des accumulations qui se produisent dans les fractions granulometriques : l'immobilisation, et la production nette d'azote mineral dans un sol est fonction de la quantite et de la qualite de la matiere organique des differentes fractions, mais surtout du transfert entre fractions.