Thèse soutenue

Lumières et ombres chez Jean Lorrain

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : Thibaut d' Anthonay
Direction : Pierre Brunel
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Littérature française
Date : Soutenance en 1997
Etablissement(s) : Paris 4

Mots clés

FR

Résumé

FR

Jean Lorrain (1855-1906) a laissé une oeuvre méconnue jusqu'à ces vingt dernières années. Personnage scandaleux, chroniqueur célèbre et redouté de la Belle-Epoque, inventeur d'un journalisme qui fit école, sa littérature a été entachée par la réputation sulfureuse de l'homme pour, après sa mort, sombrer dans l'oubli. Or, lorsque l'on procède à une lecture approfondie, on prend conscience que l'oeuvre a pâti d'une double injustice : sa réputation sulfureuse, héritée de celle de son auteur, et sa rélégation au second rayon de la littérature de son temps. Quant aux relents méphitiques qu'exhale cette littérature, il est évident que des romans tels que Monsieur de Phocas, Les Noronsoff ou La maison Philibert ne constituent pas, de prime d'abord, des éléments susceptibles d'en innocenter leur auteur. Mais, de la confrontation des textes surgissent peu à peu des réseaux d'images, de signes et de sens, qui dessinent en filigrane l'itinéraire d'une quête, aux étapes bien marquées : celle de la purification. Et chaque livre réécrit à sa manière les stations de cette sorte de calvaire parcouru par ce "fanfaron du vice", à la recherche des horizons lumineux et transparents de la pureté. Quant à la place encore dévolue aujourd'hui à son oeuvre, au sein de la décadence, elle apparait très en-deçà de sa valeur réelle. En effet, à travers elle, Jean Lorrain se situe à l'extrême fin de sa période qu'il clôt magistralement avec Monsieur de Phocas (1901), son chef-d'oeuvre, à la fois somme des thèmes et de l'esthétique décadents, amorce de la littérature du siècle à venir et contre-point au fameux À rebours de Huysmans. Mais, en Monsieur de Phocas, il faut encore voir le dernier volet du triptyque majeur de la décadence, que forment avec lui À rebours et le Portrait de Dorian Gray. C'est donc à travers ces axes que le présent travail, enrichi d'une trentaine de lettres inédites, convie à une relecture de Jean Lorrain, et tente de dresser un bilan de la recherche à son stade actuel.