Thèse soutenue

Frontières et populations : le règlement des questions territoriales entre l'Autriche, l'Italie et la Yougoslavie dans la région de la Haute Adriatique : 1919-1991

FR  |  
EN
Auteur / Autrice : François Maurier
Direction : Jacques Dehaussy
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Droit public
Date : Soutenance en 1997
Etablissement(s) : Paris 1

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

La région de la haute Adriatique a présenté des foyers de tension depuis la dislocation de l'empire austro-hongrois. Les dispositions territoriales des traités de paix de 1919-1920, en laissant subsister d'anciens litiges de délimitation et en créant de nouveaux, ont engendre, pour et entre les trois états concernes - Autriche, Italie et ancienne Yougoslavie - de graves problèmes de minorités. Les revendications de ces minorités se sont manifestées avec une vigueur accrue à l'issue de la seconde guerre mondiale, requérant l'attention des autres puissances européennes et des organisations internationales universelle et régionale. En dépit de la similitude apparente des problèmes affectant les rapports des trois états intéressés, la solution de ces problèmes a appelé des réponses spécifiques. En effet trois types de "contentieux" paraissent se dégager, selon un schéma triangulaire liant ces pays deux a deux : - contentieux d'origine historique et de finalité stratégique (cas de la relation Italie - ancienne Yougoslavie), - contentieux à teneur socio-économique (entre cette fédération disparue et l'Autriche), - contentieux à base de ressentiments ethnique et linguistique, intéressant un groupe de population d'implantation territoriale homogène (Italie - Autriche). L'étude cherche à déterminer dans quelle mesure les décisions intervenues, au plan international et en droit interne, s'insèrent dans l'évolution - prise en considération au-delà de la limite chronologique que l'éclatement de la Yougoslavie à imposée - des normes pertinentes du droit international. L'actualité invite par ailleurs à s'interroger sur leur exemplarité au regard des litiges de nature similaire, en Europe comme dans le reste du monde.