Thèse soutenue

Conception et synthèse d'inhibiteurs pour l'étude du site actif d'une UDP-glucuronosyltransférase recombinante hépatique humaine : l'UGT1*6

FR
Auteur / Autrice : Virginie Cano
Direction : Gérard Siest
Type : Thèse de doctorat
Discipline(s) : Biochimie analytique structurale et métabolique
Date : Soutenance en 1997
Etablissement(s) : Nancy 1

Mots clés

FR

Résumé

FR  |  
EN

Des molécules originales, inhibiteurs des UDP-glucuronosyltransférases, ont été conçues, synthétisées puis testées. Ces composés constituent des sondes précieuses pour explorer l'organisation des sites actifs de ce groupe de protéines impliquées dans le métabolisme des xénobiotiques, dont les médicaments, et dans celui de substances endogènes (bilirubine, acides rétinoïques,. . . ). Les molécules synthétisées, dont la structure est analogue à celle du substrat, l'acide UDPglucuronique, permettent de caractériser plus spécifiquement le domaine peptidique interagissant avec ce co-facteur. Les principaux résultats obtenus à l'issue de ce travail sont regroupés en trois parties principales correspondant aux trois groupes d'inhibiteurs considérés. 1- Une série chimique composée d'une cinquantaine de molécules dérivées de l'uridine a été synthétisée en faisant varier la nature des motifs chimiques positionnés successivement sur le cycle pyrimidique de l'uracile ou sur les groupements 2', 3' et 5' du ribose. L'effet inhibiteur de chaque molécule a d'abord été estimé d'après la mesure des 150. Pour les inhibiteurs les plus performants, une analyse cinétique détaillée a été entreprise visant à déterminer la constante d'inhibition ainsi que le mode d'inhibition. 2- Ces inhibiteurs ont été comparés à ceux précédemment obtenus au laboratoire comme les acides arylalkyl carboxyliques (inhibiteurs compétitifs) et les N-acyl-phénylamino alcools reliés par un bras espaceur à l'uridine (analogues de l'état de transition). En particulier, ils ont été utilisés pour caractériser le site de fixation de la 4-méthylombelliférone de l'UDP-glucuronosyltransférase 1. 6 après mutation des acides aminés Histidine 54 et Arginine 52 (Mutants H54A, H54Q, R52A). 3- Une série d'inhibiteurs dérivés des acides triphénylalkyl carboxyliques comportant une fonction alcool terminale primaire à la place de l'acide carboxylique et différant par la longueur de la chaîne alkyle a été testée sur des microsomes hépatiques de rats. Ils exercent un effet inhibiteur puissant et compétitif vis-à-vis de la glucuronoconjugaison de la bilirubine. Les résultats obtenus permettent de mieux comprendre les bases moléculaires stériques et électroniques de l'interaction des substrats avec les UDP-glucuronosyltransférases.